Partagez
Aller en bas
Messages : 7
Date d'inscription : 31/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Maman d'un enfant Asperger et désespoir...

le Sam 24 Nov - 17:55
Bonjour,

Je ne suis pas très réseaux sociaux, forums..., j'ai l'impression de parler à moi-même et ça me fait drôle, mais bon voilà, je suis au bout du bout, à la limite de...

Si quelqu'un peut m'aider.

J'ai 50 ans. Mon fils a été diagnostiqué asperger à 13 ans.

Puis est arrivé la double-peine : bataille avec la MDPH, bataille pour demande d'AVS (AESH), bataille avec mes parents qui ne croyant que les Asperger sont tous des Schovanec, Rayman, ou encore Good Doctor... ont refusé d'entendre et pire même m'accusent d'être à l'origine du renfermement de mon fils.

Aujourd'hui, 3 ans après cette pose de diagnostic (2 diagnostics ont été posés car j'étais dans le déni également au début), j'ai dû par la force des choses apprendre ce syndrome.

Au fil du temps, je me rends compte que tous mes problèmes psychiatriques connus depuis l'enfance, très semblables à ceux que connaît mon fils, problèmes qui n'ont jamais été résolus par tous ces nombreux antidépresseurs qui m'ont été prescrits, semblent s'approcher nettement de ce syndrome.

Oui mais voilà, que faire de moi à 50 ans ?
Je suis dans un département "vide" de tout psychiatre connaissant ce réellement ce syndrome.

J'en ai eu encore la preuve la semaine dernière.

J'ai apporté une lettre de mon ancien psychiatre que je voyais dans un autre département et qui m'a suivie pour problèmes psychiatriques avec TS. Il reconnaît être peut-être passé à côté d' "autre chose"...

J'ai donc présenté ce courrier à ce nouveau psychiatre, et lui ai demandé s'il était bien au fait du syndrome d'Asperger. Je l'ai senti plutôt gêné... me répondant malgré tout par le positif mais qu'il voyait en moi plutôt de la PSYCHOSE.

Pour tout vous dire, je suis secrétaire niveau bac +2, qui a toujours eu des gros problèmes d'interactivité avec les autres, d'hypersensibilité, enfin j'aurais une liste que je ne vous détaillerai pas pour ne pas vous ennuyer mais des symptômes qui s'apparentent complètement à de l'autisme Asperger. Ce que je peux dire c'est que je n'ai jamais réussi à me faire embaucher en CDI pour une raison (dite à l'oral bien sûr) "vous ne vous intégrée pas avec le reste l'équipe"... Et à chaque fois, j'ai plongé dans une dépression car je ne peux pas, malgré tous mes efforts, parler sur des sujets autres que "professionnels".

Pour en revenir à ce psychiatre que je suis allée voir cette semaine, donc il me parle de Psychose, or je vois que la psychose s'apparente à des délires, hallucinations etc... que je n'ai jamais eus !

J'ai envoyé à un centre de diagnostic sur Paris ma demande, mais il y a énormément d'attente et en plus, ce n'est pas sûr qu'ils me prennent, il y a un tri.

Alors quel psychiatre voir ?

En attendant, je ne peux plus m'occuper de mon fils, qui a aujourd'hui 16 ans et qui va mal.

Mes batteries sont vides, je n'en peux plus, je craque.

Ce que je veux ? M'accepter.

Mettre une étiquette à cette existence de mal-être permanent.

Aidez-moi s'il vous plaît.

Messages : 5
Date d'inscription : 09/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur

autre psy

le Lun 26 Nov - 14:58
Bonjour,

Je pense que si vous suspectez la même chose que pour votre fils que pour vous, vous avez bien fait de vous inscrire au CRA. Sinon il peut être intéressant de prendre un autre avis chez une psychologue ou un autre psychiatre qui serait reconnu pour travailler avec des autistes quitte à se déplacer un peu. J'habite sur Lyon et sur internet j'en ai trouvé une qui faisait des diagnostic pour adulte en raison des impossibilités de consulter au CRA. Maintenant il y en a qui se font connaitre.
En effet une reconnaissance en cas d'autisme facilitera sans doute une embauche et des demandes d'aide.
Sinon je comprends que ce soit difficile puisque moi même qui était de tempérament très calme (et je ne me vois pas du tout comme mon fils), je me mets presque à m'angoisser depuis que j'ai mon fils avec ses différences et surtout ses phobies.

Bon courage!
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum