Rechercher
Résultats par :
Recherche avancée

Partagez
Aller en bas
Messages : 56
Date d'inscription : 08/01/2018
Age : 65
Localisation : languedoc
Voir le profil de l'utilisateur

ADULTE ASPERGER

le Jeu 23 Aoû - 1:03
Il ne se passe pas une journée, sans que je ‘’clique’’ sur l’URL de ce forum, sans que je vienne quelques secondes vérifier si un intervenant (nouveau ou pas) a laissé un message.

Ce qui n’était qu’un espoir de lire, un jour, l’intervention d’un autiste nous apprendre comment il avait réussi à se réaliser pleinement, est devenu un besoin irréprécible. (Je ne parle pas de réussite sociale mais de réalisation du potentiel individuel qui est donné à chacun de nous à la naissance. J’aurai eu mille questions à lui poser, et à part ‘’Philippe’’, qui semble ne plus venir depuis plus d’un an, je ne lis aucune intervention qui irait dans ce sens. Je n’en trouve d’ailleurs aucune dans d’autres sites et d’autres forums. Dommage !!!

J’ai du mal à accepter cette solitude dans la recherche de ce que je suis, au travers de mes échecs ( psycho- et socio - logiques cqfd….lol…… ….ça,c’est l’autre !!!! Salut les ‘’TED’’ ). Où es-tu mon frère ? mon jumeau, mon clone, mon alter-ego?

Ce besoin est venu grâce ou à cause des propos de certains ‘’psy’’ qui m’affirmaient que ‘’asperger’’, ce n’est pas que des handicaps, c’est aussi des ‘’talents’’. (c’est le nom que les psy donnent à des particularités positives dont semblent être dotés les autistes asperger, ou du moins des particularités qui sont revendiqués par certains voire beaucoup d’asperger. Alors pourquoi personne n’en parle ? Alors pourquoi n’informe-t-on pas les mamans ? (cela pourrait pourtant les aider).

Pour être ‘’franc’’, et déculpabiliser les NT (j’ai été comme eux, en son temps), je reconnais que j’étais très septique voire même indifférent, à ces bizarreries dont semblaient affectés (aux dires des psy) certains de mes congénères.

L’expérience ne se transmettant pas, il m’aura fallu du temps (+ de 50 ans), pour me décider d’abord, puis pour vérifier expérimentalement par tâtonnements (y a pas de mode d’emploi) si ces travers, ces prétentions, existaient vraiment en commun chez tous ou presque tous les autistes HPi. Le résultat (très mitigé) m’aura fait découvrir que la majorité des Aspis possède effectivement en commun (y compris ma personne) des ‘’différences’’ particulières non invalidantes, d’avec les ‘’NT’’.

Alors….. Y-a-t-il un Aspi dans la salle ????

Messages : 21
Date d'inscription : 24/05/2018
Age : 39
Localisation : Normandie
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.leplieurfou.sitew.fr/#L_ORIGAMI_selon_Eric_VIGIER.D

Re: ADULTE ASPERGER

le Mer 12 Sep - 22:25
Irais je dans ce sens , celui que tu recherches, je ne sais , je me livre :

la réussite , la pleine réussite , voici la mienne :

Je suis arrivé ici , après 39 ans de vie sans trop d'encombres, des difficultés certes , mais je n'ai pas à me plaindre , j'ai eu une vie de couple, plusieurs en fait , ma compensation déni/arrogance a eu la vie dure sur mes compagnes.
J'ai eu une vie pro, 11 ans.
Après licenciement , j'ai utilisé ma notoriété mondiale dans un de mes intérêts spécifiques et voici où ça m'a porté :
J’en ai déjà écrit beaucoup dans ma présentation :
Professionnel depuis 4 ans et reconnu mondialement  depuis 1998 :
l’un des rares en la matière, d’autant plus en France.
Maîtrise technique : origami angulaire classique, composée et modulaire, corrugation, tesselation, box-pleating,
Crumpling , wet-folding. (Une seule feuille sans découpage ni collage !)
Connaissance historique, mathématiques (fractales, algorithmes), géométrique
(division d’angles, de segments, symétrie/asymétrie …) et philosophique (rapport à l’univers, à l’homme).
Création de mes propres modèles, expositions à l’internationale.
Homologué par le livre Guinness des records pour le nombre d’animaux différents en 2001, 2002, 2003.
Ai écrit de nombreuses articles (d’ordre technique, philosophique, retour d’expérience) publiés par les magazines
spécialisées.
Invité d’honneur aux conventions origami internationales.
Ai publié un ouvrage sur mes créations 2014/2015, création d’un univers : la faune de la planète Zorg.
Toucher les papiers me procure un plaisir, c’est un contact privilégié pour moi, une agréable sensation. (Ma
compagne m’a fait la remarque d’un comportement « rituel » avant de plier : des gestes spécifiques du toucher sur
la feuille)
En fonction du type de papier, d’autant plus s’il est fait main, comme le lokta du Népal ou l’unryu de Thaïlande, le
bambou kozo 90 g de Corée, quand au washi japonais, il est tellement varié en sensations que j’en ai des
échantillons que je ne plie pas mais conserve dans une mallette spécifique pour le contact.
Je suis tellement immergé dans l’activité que je ne suis plus distrait par ce qui m’entoure, ni les pensées et les
émotions, comme si le temps était suspendu. (C’est une des raisons premières pour lesquelles j’ai plié quand j’étais
entouré)
Mon surnom dans la communauté origami n’a pas été choisi au hasard du fait de ma passion démesurée, et du fait
que j’ai toujours pris conscience d’être différent : « Le Plieur Fou » …
Et voici pour le visuel :
le site pro
http://www.leplieurfou.sitew.fr/

Le site flickr :
https://www.flickr.com/photos/plieurfou/

J'ai atteint une satisfaction personnelle que je n'aurais jamais imaginé , rêvé.
Je l'ai touché , je suis satisfait alors je peux oser dire :

Que c'est pour moi une pleine réussite  Exclamation
Messages : 21
Date d'inscription : 24/05/2018
Age : 39
Localisation : Normandie
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.leplieurfou.sitew.fr/#L_ORIGAMI_selon_Eric_VIGIER.D

Re: ADULTE ASPERGER

le Mer 12 Sep - 22:29
A cela j'ajoute :
La création : je ne calcule pas, je vois le résultat !
Ensuite vient la conception, qui se déploie dans un espace tridimensionnel, en une architecture logique.
Je visualise le pliage comme un chemin à parcourir : le schéma se déroule devant mes yeux comme une évidence, le
chemin est constitué des plis « vallées » et des plis « montagnes » et le contour du chemin est l’architecture des
formes qui constitueront les différentes parties du modèle final.
Voir schéma joint, réalisé de manière à résumer ma perception :

je ne calcule pas
Messages : 56
Date d'inscription : 08/01/2018
Age : 65
Localisation : languedoc
Voir le profil de l'utilisateur

RE: ADULTE ASPERGER

le Sam 15 Sep - 17:08
Merci de t’être livré ainsi, sans calcul, en prenant le risque. Tout ça pour donner…. Sans contrepartie …. Cadeau…. Donc … Merci. Merci. Et encore… Merci.

Une première question :

Un jour, Je ne sais plus où, je rappelais aux ‘’gens’’ qu’ils ont tous vu à la télé ou sur le net, ce spectacle d’une personne qui dessine et peint sur un grande feuille ou un grand tableau, un dessin fait d’une quantité de détails dont personne dans le public ne comprend ce qui est dessiné.

A la fin de sa prestation, le dessinateur jette de la poudre sur son dessin, puis fait pivoter à 180° son tableau. Et là, tout le monde découvre, ou le portrait d’un personnage célèbre, voire quelquefois le portrait d’un invité de l’émission.

Je rappelais que mon fonctionnement dans l’étude des dossiers de procédure juridique procédaient du même fonctionnement, à savoir que je commençais toujours par rassembler les détails, puis que je les classais, les ordonnais, sans savoir où cela me mènerait.
Un peu comme un puzzle que l’on ferait en le rassemblant et l’organisant pièces par pièces du coté où il n’y a pas de dessin. A la fin, il suffit de découvrir le tableau en retournant le puzzle.

Cette méthode, que j’applique et j’ai toujours appliqué pour tout (lecture critique de l’actualité y compris) découle de toute évidence de mon état autistique.

J’ignore si nous (‘’les TED’’) fonctionnons tous de cette manière. Confirme moi que c’est la tienne ou précise moi tes différences.
Merci
2ème question :
Penses-tu que ton approche et ta manière d’appréhender la complexité des origamis (à postériori) peut s’apparenter au ‘’syndrome du savant’’ ? (aucun sens péjoratif de ma part…. au contraire).

Merci encore.

Très très amicalement

Maxime

PS : je t’ai adressé un petit mot, dans le classement : Parents d'un enfant avec le syndrome d'Asperger
Messages : 21
Date d'inscription : 24/05/2018
Age : 39
Localisation : Normandie
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.leplieurfou.sitew.fr/#L_ORIGAMI_selon_Eric_VIGIER.D

Re: ADULTE ASPERGER

le Sam 15 Sep - 18:27
Effectivement :
un ensemble de pièces de puzzle qui s'assemble pour donner un tout , mais cette étape arrive en second plan, derrière un concept qui s'appelle eurésthésie (concept  explicité par un synesthète travaillant à l' INRS)  , lié à la synesthésie : ce que je voulais signifier par :
"Je ne calcule pas !".
En effet la première étape de création est la visualisation du résultat sans réflexion et c'est ce point qui est un avantage chez moi.
Le second point rejoint totalement ton explication :
le déroulement , le processus après visualisation , l'avancée  est totalement comparable à un assemblage de pièces de puzzle , sauf que dans mon cas il s'agit de forme mathématiques définies , essentiellement des triangles et jeu de plis "vallées " et "montagnes "  , le fameux chemin à parcourir , ( je ne sais si le lien que j'ai collé est clair  avec la girafe ?)

Du peu que je sais du syndrome du savant , il ne me semble pas qu'il s'agisse de cela pour ma part :
Ceux qui sont concernés : il semble que leur art, leurs œuvres soient innés !
Pour ma part j'ai un don certain pour la compréhension de la 3 dimension mais il a fallu passer par divers étapes de travail, de compréhension avant d'arriver à la complexité en terme de résultat .
J'ai rapidement créé mais le niveau de départ ( il y a 20 ans) n'avaient pour autant rien en commun avec ces 10 dernières années . Donc un processus d'apprentissage a eu lieu il me semble .

Origamicalement.
Contenu sponsorisé

Re: ADULTE ASPERGER

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum