Rechercher
Résultats par :
Recherche avancée

Partagez
Aller en bas
Messages : 2
Date d'inscription : 20/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MOI et les autres

le Ven 25 Mai - 9:01
Bonjour,
Je suis âgé de 53 ans et je ne sais pas trop si mon cas pourrait se rapporter à une TSA.
J'ai regardé la vidéo de la conférence que ce jeune doc' ou prof' Français donnait quelque part dans un bled du Canada... je n'ai d'ailleurs pu suivre presque entièrement son discours que parce qu'il l'a fait en vrai français et pas en Québécois (!), ce langage horrible à l'écoute ! ^^... en entendant sa présentatrice au tout début de la séquence, j'ai failli coupé immédiatement... mais j'ai pris sur moi et attendu que le conférencier arrive pour délivrer ses info'... bien m'en à pris donc ^^ ... Reste que cette audition, je l'ai faite il y a plusieurs jours maintenant et je n'ai plus trop en tête les caractéristiques qui déterminaient qu'un individu peut être considéré TSA ou es présumé non TSA.
En conséquence, je vais exposer mon cas ici en me disant que certaines des personnes "bien informées" qui se trouvent ici pourront y discerner des caractères propres à incliner en un sens plutôt que dans l'autre.
...
A l'âge de raison... peut être avant mais je n'en suis pas sûr, j'ai pris conscience d'être "différent"... je le considérai en "me voyant" faire et ressentir comparativement à comment se comportaient tous (plus ou moins) mes camarades autours de moi ; eux semblaient beaucoup plus naturellement et donc aisément l'aise avec les autres, volontaires et désireux de s'insérer dans les groupes, les équipes (sportivement parlant), alors que moi non, absolument pas ! Je jouais bien et beaucoup avec d'autres enfants mais j'avais besoin pour me libéré de fournir plus d'effort de sociabilité et c'était toujours besogneux pour moi.
J'ai éprouvé l'ensemble de ma scolarité au mieux comme une contrainte hautement regrettable et au pire, comme une vraie torture mentale et physique que l'on imposait à l'enfant que j'étais tellement j'ai toujours été mal dans le contexte de l'enseignement. En réaction, je n'apprenais pas mes leçons et tous les cris, toutes les menaces et les punitions associées n'ont jamais pu influé sur mon rejet viscéral de cette sorte d'internement forcé... j'ai bien sûr versé des litres de larme mais je n'étais atteint que très superficiellement car par ailleurs, aucuns des adultes auxquels j'ai été confronté alors n'a pu ne serait-ce qu'instiller en moi un doute relativement au cancre ou à l'âne qu'ils pensaient que j'étais ^^ ... moi, même très jeune, je savais intimement ce que je valait indépendamment de tous ces avis... qui me paraissaient d'autant moins pertinent qu'ils émanaient de personne incapables de me comprendre là où je pouvais le faire en les étudiant un peu...
A cette période (entre 8 et 11 ans, je ne sais plus) j'ai suivi 2 ou 3 ans de séance chez une orthophoniste à cause de ma dyslexie. Je me souviens aussi que j'avais passé des tests en primaire et que l'on m'avait conduit une et unique fois chez un psychologue... mais comme cet abruti était dans l'attente que je m'exprime, j'ai passé mon (interminable) heure chez lui sans rien dire et j'ai tellement fait un sketch à ma mère en sortant de là qu'elle ne m'y a plus jamais emmené.
Bref, tout cela a très écourté mon passage douloureux au sein des établissements scolaires et j'en suis sorti par la fenêtre en obtenant (tout de même ! ^^) mon seul diplôme à ce jour, un CAP de chaudronnier (un métier que je n'aimais pas)... que l'on m'a presque donné de par le fait que j'avais eu 2 semaines auparavant de l'épreuve un grave accident et que je m'étais présenté à l'atelier le "jour J" avec ma jambe dans le plâtre et mes béquilles... cela a du inspiré de la pitié aux examinateurs ^^. Mais sinon, cet épisode en LEP m'a quand même fait faire la découverte que je visualisais facilement les formes dans l'espace, ce qui est très utile pour le dessin industriel et les développements de surface composé qu'il demande... comme aussi, je n'ai pas eu de difficulté à assimiler les bases de la trigonométrie qui étaient indispensable dans cette pratique, elle qui pesait lourd en terme de barème de notation et j'en ai bénéficié aussi.
Je n'ai même pas pu profiter de l'indicible satisfaction d'achever "mes études" là que l'on me préparait psychologiquement (déjà très en amont) à la suite qui elle, serait quasiment interminable (!) ; le monde du travail !... Et pour lui échappé, je me suis engagé dans l'armée à 17 ans... mais évidemment, ce faisant je n'ai fait que repousser l'inéluctable et 4 ans plus tard, j'ai du refaire face au monstre !...
Messages : 2
Date d'inscription : 20/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Bienvenue à toi, Ô Momosse !

le Ven 8 Juin - 7:03
Salut à toi qui semble être si extraordinairement intéressant !... Je te souhaite (chaleureusement) très respectueusement la bienvenue dans cette humble zone... qui est probablement indigne de t'accueillir cependant... ^^
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum