Rechercher
Résultats par :
Recherche avancée

Partagez
Aller en bas
Messages : 2
Date d'inscription : 12/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Que faire ?

le Jeu 12 Avr - 14:45
Bonjour, je suis maman d un enfant de 10 ans , qui a ete diagnostiqué autiste " léger" avec différent bilans, il a ete suivi dans un cmp et la depuis septembre il est suivi au cattp.
Je le soupçonne d etre asperger, j en ai parler au medecin qui le suit et il doit voir avec une collègue pour savoir quel bilan ( degrés de bilan) a faire...
Le medecin propose a mon fils une sortie de 4 jours avec un petit groupe de 5 enfants encadrer par des spécialistes mais mon fils ne veut pas y aller, est ce que je dois quand meme le forcer ou non ?
Il n est jamais parti de la maison et cela lui fait peur, il a beaucoup de mal dans le contact et a des phobies .
Merci de m aider je ne sais pas quoi faire
Messages : 3
Date d'inscription : 09/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Avis

le Ven 13 Avr - 0:40
Bonjour,

Ayant parfois les mêmes problèmes avec mon fils, je peux peut-être donner mon avis de mère qui n’est peut être pas le meilleur.
Apparemment, ces 4 jours devraient être important pour avancer pour votre fils. Donc je ferais tout pour le rassurer à y aller, à savoir:
Lui expliquer tous les détails de ses futures journées, rythme de vie, les règles sont très importantes pour un enfant autiste
Les moindres détails sont importants pour eux
Peut être voir les lieux où il sera éventuellement en virtuel (photos) si cela n’est pas possible d’y aller mais le mieux est de pouvoir y aller avec lui
Lui faire rencontrer les personnes qu’il cotoiera
Voir si il ne pourrait pas approfondir ces centres d’intérêts qui lui serait chers lors de son sejour...je crois que les aspergers en ont souvent...
Il faut l’aider à se projeter sinon cela peut être très angoissant pour lui
Voir si il est possible de le récupérer au cas où cela se passe mal ce qui est logiquement toujours possible
Le valoriser en lui disant qu’il est super grand et qu’il faut qu’il me prouve qu’il est capable de se débrouiller.
Je sais que je dois toujours pousser mon fils pour faire quelque chose de nouveau maintenant si c’était un départ précipité qui l’angoisse beaucoup trop je pense que je ne le ferais pas. En effet il faut que je sois un minimum rassuré sinon il va sentir ma crainte et cela peut devenir compliqué pour lui.

Voilà, mon avis vaut ce qu’il vaut mais fonctionnant plus ou moins comme cela, mon fils n’est pas toujours coincé chez nous.
Cordialement,
Françoise
Messages : 2
Date d'inscription : 12/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Merci

le Ven 13 Avr - 6:17
Merci Françoise, j essaie de le rassurer au maximun , et je lui dit également c est que 3 petites nuits mais il n y a rien a faire il se met a pleurer et se referme sur lui meme, le medecin du cattp lui a aussi parler et meme chose.
Messages : 50
Date d'inscription : 08/01/2018
Age : 65
Localisation : languedoc
Voir le profil de l'utilisateur

Elle a pas compris ''Quoi'' la dame dans : JE VEUX PAS Y ALLER !!!!

le Ven 13 Avr - 14:01
Qu’est ce qu’elle a pas compris la dame dans : JE VEUX PAS Y ALLER !!!!

Le titre n’est pas gentil !!!

(Il se veut être un électrochoc pour vous, votre médecin et autres spécialistes). Soyez assurée qu’il est bienveillant à l’égard de votre fils.

Ce que vous dites est apparemment (ou de toute évidence) un constat d’échec du CATTP, ‘’dont l’action thérapeutique de groupe vise à favoriser une existence autonome du patient’’.

Par contre, ‘’vous’’ (vous et toutes les mamans), quand vous étiez plus jeunes, je suppose que pour prendre la décision d’aller à une ‘’boom’’, (ou soirée privée), vous attendiez d’être certaine d’être accompagnée de ‘’la copine’’ qui connaissait déjà du monde, qui connaissait l’endroit, qui y était déjà allé, qui avait trouvé ça ‘’génial’’…. Etc etc. .. la vraie sécurité….. non ?

Non ?? Ah bon…. Donc si aujourd’hui je vous demande d’aller seule à une manifestation d’étudiants dans certains quartiers de Paris, sous prétexte que l’ambiance est géniale, vous y allez ??? mais non !! personne ne touchera les fesses…. Mais non…. Vous ne serez pas bousculée… pas de gaz lacrimo.. non plus…. Et puis ça débouche les sinus….
Tout ça… pour dire quoi ?? –

- Eh bien que ce n’est pas un adulte, avec ses mots d’adulte qui rassurera un enfant.

- Qu’il faut un autre enfant presque du même âge, pour servir de ‘’béquille’’ à votre enfant.

- Que c’est un apprentissage qui se fait petit à petit et qui demande du temps. ça ne s’improvise pas. Ce petit copain, ce camarade, il faut le trouver, le choisir, inventer et créer pour eux une camaraderie, une amitié à venir qui aura ses hauts et ses bas… créer les premières conditions d’une sociabilisation.

Ce que je vais dire est inacceptable pour un NT ; Je sais et je m’en fous… je pense uniquement à votre fils.

Dans les centres de ‘’sociabilisation’’ et de ‘’premiers dressage’’ pour chiens, on apprend que la première chose à faire, est de faire l’apprentissage du ‘’maître’’, ensuite et pendant tous les exercices, le maître devra rester avec son animal. Il n’est là que pour rassurer et mettre en confiance l’animal.
L’animal va apprendre uniquement par mimétisme et au contact avec les autres animaux.

La présence des parents (oups) des maîtres évitera tous les contacts, tous les conflits, toutes les agressions. On verra même des complicités, des rapprochements entre maîtres, puis entre animal… des prises de rendez vous extérieur….

C’est comme ça qu’au bout d’un an, on a un animal, qui a toujours son caractère, mais qui est sociabilisé et qu’on promène sans laisse, sans muselière, au sein d’une foule.

Je ne dis pas que mon chien est soigné des problèmes génétiques : besoin d’affirmer sa dominance à cause d’une craintivité maladive de sa race, mais il se domine et est sociabilisé.

Oui, je sais un enfant n’est pas un animal…

Mais vous et vos conseils... vous voulez quoi, pour ''obliger'' votre enfant à ''sauter'' tout seul dans le précipice?? un fouet?? un bulldozer??? ou la méthode douce... un hypnotiseur?? ...

Mais... ça va pas... non???

Allez...

Amicalement

Max
Messages : 3
Date d'inscription : 09/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Oh quelle réponse virulente!

le Ven 13 Avr - 20:03
Bonsoir,

Je pense que c'est peut être beaucoup dire d'un coup à une maman qui veut bien faire pour son enfant!!!!

Laisser son enfant rester dans son monde chez lui tout le temps car il se sent mieux comme cela, est-ce cela la meilleure solution??? N'est-il pas mieux de l'aider à sortir de chez lui?
Il est vrai maintenant qu'il est mieux d'y aller progressivement. Si c'est pour la semaine prochaine et qu'il ne connait personne cela risque d'être délétère pour lui.

Vu ce que tu me dis du retour de ton fils, si il doit faire ces 4 jours la semaine prochaine cela risque d'être trop tôt surtout si il n'a jamais passé du temps avec un encadrant ou un des autres enfants auparavant. Il a besoin d'être accompagné avec nous pour voir le lieu dans la mesure du possible également. Il a besoin de temps pour s'imaginer partir ailleurs. Une chronologie des journée donnée à l'avance peut le rassurer.
Sinon c'est bien peut être de rencontrer les familles avec qui il devrait partir...Il faut trouver une solution pour que cela se fasse par palier comme voir si il ne pourrait pas passer une journée avant de faire une nuit vu qu'il semblerait que ce soit cela qui bloque.
N'attends pas une réponse positive de sa part du jour au lendemain.
Maintenant, mon fils enfant ne voulait pas forcément dormir chez ses grands parents quand il était petit. Il n'a pas eu le choix mais il les connaissait bien et cela se passait bien avec eux. Au final il a voulu renouveler après. Il connaissait également les lieux avant d'y aller sans moi et le papa.

Par la suite,il ne voulait pas aller au centre de loisir avec de nouveaux encadrants (de journée) . Maintenant il était avec sa petite soeur qui était motivée et cela s'est relativement bien passé au démarrage. Il a fallu quelques jours pour qu'il soit plus à l'aise(A noter que de toute manière je n'avais pas d'autre choix sachant que je travaillais et que je n'avais personne pour le garder au mois de juillet.)Maintenant il ne veut aller qu'à ce centre de loisir car il connait bien les animateurs et le fonctionnement, cela ne veut pas dire qu'il s'y est fait des amis.
A noter que lors du séjour il faut qu'il puisse être à l'aise et qu'il puisse avoir ses habitudes répétées comme chez lui sans que personne ne l'en empêche biensûr et surtout pour une première fois.

Toutes les personnes autistes peuvent partir de chez eux et apprécier mais il faut accepter que la démarche puisse prendre quelque mois à être préparer. Il faut qu'il soit un minimum rassuré il me semble.
Mon fils était très content de partir en classe verte en maternelle car il avait 2 copains qu'il connaissait depuis tout petit (ses 1an) qui allait avec lui!! Sans doute ai-je de la chance... Mais cela a été préparé plusieurs mois à l'avance. Nous sommes allés sur les lieux et avions tout visité et même rencontré les animateurs...



Plus jeune,j'ai déjà encadré en colonie de vacances des personnes handicapées (je n'étais pas du tout maman à cette époque) dont des autiste profonds (pas asperger je pense qu'ils doivent être intégrés à des personnes non handicapées pour leurs vacances). Ils avaient beaucoup besoin d'un point de repère adulte animateur et cela se passait très bien, ils participaient aux activités et dormaient comme tout le monde. Mais il est certain que l'enfant peut donner son feu vert quand il se sent fin prêt! Il arrive maintenant toujours que certains ne se sentent pas bien cela n'était pas plus le cas pour les autistes que pour les autres type de handicap... Dans ce cas il me semble que le personnel encadrant est à même de nous appeler et de rassurer les parent qu'ils nous préviennent au cas où. Sinon personnellement je n'y laisserais pas mon fils...

Maintenant cela m'est arrivé de pousser mon fils un peu trop pour faire de la trompette. Nous nous étions déplacé avec la petite soeur très jeune en poussette en métro avions passé du temps pour rencontrer un professeur . Après 1 heure de trajet, nous sommes arrivés devant la porte du cours il ne voulait plus y aller.J'avais vu qu'il était en panique mais je l'ai forcé car je n'étais pas prête à refaire tout ce trajet donc nous sommes rentrer pour voir le cours. Résultat pas très fructueux... Il m'a fait une angoisse il s'est bouché les oreilles devant le prof!! Et pendant un an il ne voulait plus écouter de fanfare à moins de 100m alors qu'il adorait cela.
Autant te dire que c'est sûr que je ne l'ai pas mis au cours de trompette et que ça n'a pas été une réussite!!! Donc attention à ne pas lui créer des angoisses!!! Quand la panique est là ce n'est pas bon!! Il faut vraiment que tu le sentes un minimum rassuré si tu ne veux pas le retrouver très mal. Et puis toi aussi il faut que tu le sente car sinon tu va donner de ton stress!
Contenu sponsorisé

Re: Que faire ?

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum