Partagez
Aller en bas
Messages : 7
Date d'inscription : 05/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Présentation d'un paumé

le Lun 5 Fév - 17:39
Bonjour, ce message sera  pas super precis ni bien présenté je suis sur telephone.

Alors voilà  j'ai  26 ans sans amis pas intégré  a la société  je vis encore chez mes parents et rate en boucle mes etudes spé.

Tous les hivers j'ai un moment de deprime et je suis en dessous de tout, la je suis dans la periode de retour a la lumiere, jme pose bcp de questions et cette  année  j'ai vraiment envie de comprendre ce qui ne va pas chez moi.

En surfant sur le web et youtube je suis tombé  sur plein de video parlant de plein de trouble differents, je trouvais parfois des ressemblances  vagues mais jamais je me suis dit que s'était vraiment comme moi.

Et puis je suis tombé sur une video de quelqun disant etre asperger et il parlait de son ancienne phalilalia.

Je n'avais jamais entendu  parler de ça de ma vie, mais lorsqu'il  la decris jai eu un déclic. Il s'agit  d'un prb consistant a répéter ce qu'on vient de dire partiellement, en faisant  les mouvements de la bouche. Je suis pas sûr d'avoir bien compris mais  en tout cas lorsque j'étais  petit j'avais  le soucis de toujours répéter en silence la fin de mes phrases.

Apres ce déclic  depuis plusieurs jour je cherche dans mes souvenirs tous les trucs bizarre que je faisais plus jeune et encore aujourd'hui et sur internet asperger et autisme remonte souvent.( c est peut etre autre chose mais  je ne suis pas un expert)

J'ai même l impression que les bizarreries de mon père son lié  à l'autisme. Enfin  certains de ses traits de caractères  distinctifs  sont proches de ce que j'ai  lu.

Voilà  j'aimerai  donc savoir ou trouver  un diagnostic mais surtt un professionnel  qui a l'habitude des adultes.Eventuellement des temoigages de gens dans ma situation (hypothétique) de diagnostiqué tardivement,un bonjour aussi^^


J'ai peur d etre éventuellement  casé dans une catégorie ^malade^ , pas parceque j'ai des préjugés mais parce que  j'ai peur  d'être  contraint par la suite, et je veux plus blessé  ma.mere qui depuis longtemps est anxieuse a mon sujet.

De plus j'ai peur de devoir me laisser alller a mes mauvaises habitudes pour être diagnostiqué,  petit déjà  une institutrice a alerté  ma mere sur moi, j'ai  été chez un thérapeute qui n'a rien décelé(grande section ).

Et je pense que j'ai  en bien ou pas développer  des strategies pour éviter  d'être  considéré comme différent. Ce qui pourrait nuire à mon diagnostic( pour ça  que je cherche un thérapeute  qui traite aussi les adultes )

Je suis pas.persuadé d'être  aspi j'ai juste peur qu'on rate oe diagnostic.

En ce moment je suis aussi un peu perturbé  , je pensais que certaines choses qui m'arrivait  étaient normales et je me demande maintenant si c'est vraiment le cas, c'est  perturbant comme si ma vision du monde  était  remis en cause.

Ps: j'ai fait le fameux test et j'ai 43 maid jy crois pas tellzmznt au test en ligne.
Messages : 59
Date d'inscription : 08/01/2018
Age : 65
Localisation : languedoc
Voir le profil de l'utilisateur

chercheur perdu suite

le Lun 5 Fév - 18:15
Bonjour

Je n'ai pas vu dans quelle région tu te situais. En MP (message privé) je te communique l' email et le tel d'un professionnel, pour le diagnostic.

Amicalement

Max

.
Messages : 3
Date d'inscription : 07/03/2018
Localisation : Pyrénées Atlantiques
Voir le profil de l'utilisateur

Chercher pour trouver !

le Jeu 8 Mar - 9:06
Bonjour,
mon beau frère a 27 ans, il a été diagnostiqué seulement à 25 ans. C'est pas lui qui l'a souhaité, c'est ses parents qui lui ont demandé de le faire. Il venait de rater ses concours, il vivait chez eux, il restait enfermé toute la journée dans sa chambre, l'ambiance était pourrie.
Maintenant, il a du mal à accepter de se dire Asperger. Mais quand je l'aide maintenant et que je dis aux autres qu'il est autiste Asperger, on arrive à faire plein de nouvelles choses : on lui a trouvé un stage, on lui a loué un appart, il vit en autonomie, il est super content de tous ces nouveaux progrès.
Donc, finalement, être casé "Asperger", ben, ça lui a apporté que du bon !
C'est super que tu fasses toute cette remise en question. Forcément ça fait peur. Mais après, oui, on est vraiment sur des bases complètement nouvelles et on voit tout différemment. Pas de regrets pour tes années passées, il faut juste que chaque chose se fasse quand elle est mûre.
Peut-être je peux parler de toi à mon beau frère si tu souhaites te mettre en contact avec lui ?
Tu es dans quelle région ?
Tiens moi au courant en message privé.
Bonne journée, à bientôt ! Valérie
Messages : 7
Date d'inscription : 05/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Présentation d'un paumé

le Ven 9 Mar - 11:51
C'est drôle mais les 3 premières lignes correspondent vraiment assez bien à ma vie aussi, pas de réussite dans les études, toujours à la maison... Laughing

Cela doit être vraiment difficile de ne pas décider de la démarche de diagnostic, quand on est enfant c'est normal mais subir cela en tant qu'adulte doit vraiment être compliqué à gérer.
En ce qui me concerne je "cherche" un peu depuis plusieurs années ce qui ne tourne pas rond chez moi...

Je veux bien en parler mais pour l'instant je ne suis pas sur à 100% du diagnostic, je n’ai eu que deux séances avec une spécialiste ( que Maxime Lacaze m'a indiqué ,encore merci !) , elle dit que c'est probable mais il faut le faire confirmer par un psychiatre et malheureusement sa risque de prendre du temps !

avatar
Messages : 7
Date d'inscription : 12/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Tu ne cherches pas, tu trouves

le Mar 13 Mar - 23:34
..Bonsoir,
à ton âge je cherchais aussi désespérément une réponse à mes malaises, surtout mon malaise social.
Je n'aurais pas l' effronterie de te dire que tu as "de la chance" de te découvrir à seulement 26 ans, car je peux imaginer la profondeur de ta souffrance. Moi, à ton âge -là je ressemble à une mamie en disant ça- j'étais très très mal barrée.
Pourtant j'ai trouvé un travail, un homme, j'ai eu un enfant. Ça a pris du temps, trop de temps, mais toi tu vas peut-être vivre une transformation accélérée si tes intuitions sont bonnes (elles semblent l'être). Moi j'avais pas Internet (pas même de mobile), et quand bien même à l'époque de mes 26 ans Asperger n' était pas du tout connu: 0 chance de suivre cette piste. J'étais à cet âge incapable d'imaginer une vie autonome.

Bonne nuit.

quasiaspie.com
Messages : 7
Date d'inscription : 05/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Présentation d'un paumé

le Jeu 15 Mar - 12:00
Je ne sais pas si j'ai de la chance non plus, disons que si je suis bien atteint de TSA alors oui clairement j'aurai eu de la chance de m'en être rendu compte avant de m'engager dans une direction qui ne me correspondrait pas.

Pour la transformation accélérée j'ai des doutes par contre, à vrai dire, cela fait plusieurs années que j'ai limité les interactions avec le monde à l'ultra minimum , j'ai arrête de vouloir une place dans la société mais aussi de  croire que j'en avais une quelconque , je pense que , trouver ma place, en sachant qui je suis , va quand même me prendre du temps.

Pour parler diagnostic, on suspectait quelque chose chez moi en maternelle, mais comme il y a 20 ans s'était vraiment pas connu en France, je n'ai pas eu de diagnostic. Et avec le recul je pense que c'est une chance , à l'époque personne n'aurait pu me fournir l'aide adaptée , j'aurai juste subi un regard des autres encore plus négatif et je n'aurai pas pu l'ignorer, mon enfance adolescence me manque clairement pas mais ça aurait pu être pire.

Contenu sponsorisé

Re: Présentation d'un paumé

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum