Partagez
Aller en bas
Messages : 20
Date d'inscription : 08/01/2018
Age : 64
Localisation : languedoc
Voir le profil de l'utilisateur

DON ou 6ème sens des ASPERGERS

le Dim 28 Jan - 0:46
Bonjour à toutes et tous,
Il y a quelques jours, à la suite d’une de mes doléances,  la présidente du site de l’association ASPERGER AMITIE  convenait que le fonctionnement du forum n’était pas satisfaisant, et m’informait de sa décision malheureuse pour nous tous, d’y mettre un terme.
Il faut bien constater que la présence et la participation des « inscrits » est des plus aléatoires, et que la majorité du « flux internet » du forum se fait de manière consultative par des « visiteurs voyeurs » non définis et non participants. Quel dommage !!!

Avant que sonne le glas, je souhaiterais ouvrir un débat concernant les potentielles aptitudes des asperger, non encore déterminées par la communauté scientifique, et peut-être ressenties par certains d’entre nous. Pour se faire, je vous prie de trouver ci-après la démarche qui m’a amené à ce questionnement.

1) LES AVEUGLES ET LA NOTION DE COULEUR

La vue, (avec l’odorat, l’ouïe, le toucher et le gout)  est un des 5 sens que possède l’homme « normal ».
Quand on essaie d’expliquer à un aveugle ce qu’est la vue, la première chose que nous faisons est de lui indiquer par quel organe, s’exerce ce sens : les yeux. Ensuite nous lui expliquons, avec le vocabulaire du toucher qu’il connait, que nous sommes capable de prédire, à l’avance dans l’espace, la présence d’un « objet », et d’en faire une description presque aussi précise qu’il pourra le faire par le toucher quand il se sera déplacé vers l’objet en question. Nous aurons alors à lui expliquer que ce sens s’exerce « normalement pendant 12 heures, puis plus difficilement pendant un cycle de 12 heures, où il fait plus froid parce que le soleil est parti. Etc. etc.….. Maintenant essayez de lui expliquer les couleurs. Certains ont essayé sans réel succès de faire un parallèle avec l’odorat.  
Ce même problème existe avec certains daltoniens profonds ; ceux qui ne voit que le blanc, le noir et les contrastes.
2) Mon problème de couleur.
Depuis mon plus jeune âge, je suis gêné occasionnellement par une « sorte d’impulsion électrique », un peu comme une décharge électrique, que je ressens dans ma tête et que je « vois » dans mon cerveau, cette espèce de cavité noire ; Ce « stimulus occupe toujours le même espace spatial, a toujours la même forme et est de couleur bleue, aussi lumineux que la led bleue de mon ordinateur mais un peu plus bleu marine que la dite led.  Pour faire un parallèle, je dirais que cela ressemble à ce que produirait une interférence électrique sur un poste de télévision. Un crac perturbant,  désagréable et inutile.

J’ai vécu de longues années, sans rien analyser. Avec le temps et l’âge, lors de l’écriture de mes dossiers, j’avais pris l’habitude de mettre en marge un repaire (un simple trait vertical) pour retrouver le moment où j’avais subi cette intervention intempestive de « mes neurones ». C’était une bonne habitude, car à chaque fois ou presque, je retrouvais et réparais mon insuffisance, ou mon erreur de raisonnement que j’attribuais tout normalement à mon problème de « court circuit bleuté »

Puis est arrivé, un jour, où travaillant à la relecture d’un dossier préparé par un de mes collaborateurs, j’ai été victime d’un « crac bleuté », qui se renouvelait chaque fois que je relisais le même paragraphe. Après une étude approfondie du dossier de ce collaborateur, je réalisais qu’il avait fait une erreur.

Pour la première fois, je m’interrogeais et faisais le constat suivant :  Ce « crac » visuel et sonore qui m’interrompait, ne provoquait pas  une erreur, mais au contraire il me signalait une erreur dans le raisonnement. Mon cerveau de manière indépendante avait fait la relation entre deux informations dont la relation m’avait échappé (à moi et mon collaborateur), qui m’avait conduit à une erreur de raisonnement, et de conclusion.

Je sais depuis, en lisant, un « article de journal » complexe, par exemple, qu’il contient un syllogisme, une  contradiction, une erreur, un élément déterminant qui m’a échappé … etc. etc. simplement averti par ce phénomène dont l’expérience me permet d’affirmer qu’il n’a jamais été pris en défaut.

Je suis convaincu qu’il ne s’agit pas d’un « don », mais bien d’un sens qu’il conviendrait de définir, encore faudrait-il qu’un scientifique asperger s’y attable.  Je ne suis pas Dirac (prix Nobel), mais il savait qu’une formule était juste à sa couleur et quand elle était belle.

A l’automne de ma vie, je suis  convaincu que les petits « aspergers » qui arrivent, possèdent un ou des sens que les « NT » n’ont pas, n’imaginent pas, et qu’ils devront par eux-même les faire découvrir et accepter aux NT, pour trouver au sein de la société une place « normale ».

Amicalement

Max

PS: je suis prêt à faire une démonstration en MP. Je n'ai rien rien à vendre. Ni aucun prosélytisme à dispenser.


Dernière édition par Maxime Lacaze le Dim 4 Fév - 1:50, édité 1 fois
Messages : 20
Date d'inscription : 08/01/2018
Age : 64
Localisation : languedoc
Voir le profil de l'utilisateur

seulement TED

le Dim 28 Jan - 5:24
Puisqu’il faut semble-t-il, que je précise la motivation première de ma précédente intervention
On définit L'empathie comme la reconnaissance et la compréhension des sentiments et des émotions d’un autre individu.
L’absence d’empathie à des degrés divers est un des points communs rencontré dans les TSA, que je continuerai, si vous le permettez à appeler TED.

Il faut bien accepter deux hypothèses à cette carence, à savoir :
- a) nous ne disposons pas de l’organe qui permet la compréhension et la reconnaissance des émotions d’un autre individu, ou cet organe fonctionne mal.
- b) nous ne connaissons ni vraies émotions, ni vrais sentiments, ce qui engendre une impossibilité de reconnaissance de ces états chez les autres par comparaison avec nous même.

Je vous dispense dans cette deuxième hypothèse, de traiter de manière drastique et péremptoire, celui qui en ferait l’aveu, de psychopathe.(message privé)

Amicalement à tous les autres

Max
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum