Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Messages : 1
Date d'inscription : 25/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Aspergirl ?

le Lun 25 Sep - 11:16
Bonjour à tous. J’ai 26 ans. Cela fait plusieurs mois que je m’intéresse au SA car je pense être sur le spectre de l’autisme. J’aimerai lire vos avis, vos expériences… Very Happy

J’ai fait une psychothérapie pendant 4 ans pour cause de « phobie sociale ». En effet, toutes interactions me rendent très anxieuse.

En surfant sur le net, je découvre le SA. Je me reconnais. J’en parle alors à mon psy qui me répond qu’il est possible que je sois aspie mais qu’un diagnostic est stigmatisant et inutile. A ce moment-là, je souhaite tout de même me faire diagnostiquer. J’arrête donc ma psychothérapie et je prends mon courage à deux mains pour prendre un rendez-vous (j’ai peur du téléphone) chez un psychiatre.
Au bout de la deuxième séance (sans test), la psychiatre me dit que je ne suis pas autiste : Je lui dis « je pense être autiste ». Elle répond « vous savez conduire ? » « oui » « donc vous n’êtes pas autiste ».
J’ai arrêté alors d’aller la voir et mis l’autisme de côté.

Malgré tout je m’interroge encore… J’ai depuis toujours du mal à communiquer, à m’exprimer et par conséquence à me faire des amis.
Quand on me dis quelque chose, j’ai du mal à savoir si c’est du premier ou du second degrés.
Je n’arrive pas à déterminer si quelqu’un m’apprécie ou non.
Quand quelqu’un me parle, si je me concentre trop à le regarder, je n’entends plus ce qu’il me dit.
En groupe, je ne parle pas. Je ne parle que quand je suis avec une ou deux personnes maximum.
Je me répète en boucle dans ma tête, ce que je dois dire.
J’ai peu d’intérêts mais quand j’en ai un je m’y intéresse fortement.
J’aime la routine (je peux, par exemple, mange le même plat tous les jours pendant une semaine)
J'aime trouver refuge dans l'imaginaire
J’échappe souvent des petits objets (stylo…)
Le bruit m’épuise.

Merci pour votre attention. A bientôt sur le forum, j’espère. Smile
Messages : 12
Date d'inscription : 30/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Aspergirl!

le Sam 30 Sep - 17:00
Salut Lilly,

Je suis dans le même style de situation que toi, sauf que je me connais trop maintenant pour douter encore de mon autisme asperger, et je sais qu'aucun medecin, psycologue ou psychiatre ne peut lire dans ma tête, ils ne voient qu'une image, qu'un aspect des choses, d'après ce que j'arrive à leur dire, qui est grandement limité par mon mutisme sélectif, et rien ne prouve qu'ils ont raison a part leurs diplome, ce qui n'est en soi qu'un papier reconnu par la société, (mais qui ne devrait pas suffire à nous impressionner quand on voit sur quoi cette société est batie!)

J'ai fait des études sup extrêmement difficiles, dans un millieu assez compétitif, bien que mon hypersensibilité y ait pu être un atout quelquefois.
Je parle 4 langues et je pourrais en apprendre plus, sans pourtant avoir jamais fait l'effort d'apprendre avec des exercices; quelques chansons, lectures libres et discutions balbutiantes ont suffit à me mettre en piste pour pouvoir parler, puis m'améliorer jusqu'a paraitre bilingue, trilingue... Mais bizarrement, si j'adore parler en langue étrangères, le français me pose parfois problème, car je n'aime pas les structures de pensées qu'on utilise en français, elle sont bloccantes pour certains sujets je trouve...
Bref, malgré ça, tu vois, je n'ai pas pu encore passer mon permis (raté 4 fois), a cause de l'autisme, et ce n'est pas pour autant que les professionnels auquel j'ai à faire reconnaissent mon autisme!...

Mais je commence à m'en foutre, même si les incompréhentions répétées m'ont longtemps fait souffrir, et encore beaucoup maintenant, j'ai l'impression que ce qui importe, c'est d'apprendre a savoir que, même si on ne me crois pas, j'ai raison sur qui je suis, et si certains appellent ca du déni ou de l'inconscience, je les laisse penser comme ils le souhaitent, moi je connais mes neurones, je les pratique et les observe tous les jours, et je sais que mon anxiété sociale vient de ma différence de pensée, et pas spécialement l'inverse, même si l'un entretient l'autre, ça je le reconnais tout à fait.

Mais voilà, moi je voulais juste partager avec toi ma pensée, qui est que les psy, ils sont pas dans ta tête, ils te voient pas vivre, ils sont pas avec toi quand tu conduis, quand tu dors, quand tu ecris, quand tu cuisine, quand tu vas bosser ou voir de la famille ou autre activité que tu fais... Ils n'étaient pas là le jour ou tu as réussi ton permis (bravo d'ailleurs!) - ils n'ont donc aucune idée de tes efforts et stratagèmes d'adaptations inconscients et vitaux que tu as pu utilisé ce jour là!- , et ni les jours ou apparaissent dans ton chemin des choses que toi tu associe à l'autisme asperger.

Il y a des vidéos superbes sur youtube, de femmes asperger, surtout en anglais, qui partagent leurs experiences et ça fait du bien parfoiss, de se reconnecter a des personnes ayant des experiences de vies similaires. Moi j'aime faire ça, et la je rejoins ce forum parceque je vois que j'ai aussi besoin de partager mes pensées en toute sécurité avec des pairs sur le plan de l'autisme.

Merci pour ton post, et a très vite j'espère!
Force et courage pour tout!
avatar
Messages : 11
Date d'inscription : 30/09/2017
Age : 48
Localisation : BZH
Voir le profil de l'utilisateurhttp://str.eklablog.com

Re: Aspergirl ?

le Dim 1 Oct - 11:05
Les spy je n'en veux plus. Je suis celle qui maitrise le mieux qui je suis. Je SAIS que je suis aspi , point barre. Tout ce qu'ils ont su me dire c'est que j'avais un QI de 132.
Pour le permis moi je l'ai eu après 8 fois ce qui m'a obligée à passer 3x le code (eu 3fois du premier coup Laughing )

Un asperger n'est pas une forme géométrique, il y en a pas 2 pareils. Pense donc Alice parle 4 langues, alors que moi je ne parviens pas à retenir 3 mots d'une langue étrangère. Cela me dépasse complètement qu'une voiture soit the car ou ein auto voir encore un coche. ( je suis allée sur un site de traduction pour écrire ça). Moi je maitrise à fond le langage parabolique des âmes.

Je suis comme toi Lilly,
Je parle en tête à tête, en groupe je suis muette. Je vis dans l'imaginaire, et pour ce qui est de la popularité Rolling Eyes Anton (galgo de par ses parents- mon grand chéri espagnol) sa cousine, et mes 7 enfants chats m'adorent... Pour ce qui est de mes voisins Evil or Very Mad , mes collègues Evil or Very Mad ma famille humaine Evil or Very Mad Evil or Very Mad , bref je vois le zéro de près.

Messages : 12
Date d'inscription : 30/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Aspergirl ?

le Jeu 5 Oct - 23:30
Smile et moi je ne peux pas finir un seul texte que j'écris!
ni additionner de maniere sequentielle 5+2 et retenir le résultat dans ma tête plus de 5 secondes! ça, j'en ai tellement rien a cirer des chiffres, ils m'aident tellement JAMAIS! que je ne les retiens pas... Il me faut en moyenne 25 seconde pour répondre a la question "quel âge as-tu?", et ça me fait limite passer pour une menteuse quand je répond enfin après avoir réfléchi si longtemps!! ... ou des fois je demande a mon copain ou ma soeur, selon qui est avec moi à ce moment là, de répondre a ma place tellement la question me semble difficile, ou je cherche un document sur lequel mon age est écrit, même si je déteste chercher un document, je prefère parfois cet effort là à celui d'arriver à me concentrer pour me souvenir de mon age! ... et finalement, ce décalage si grand d'avec les réalités chifrées, je l'aime! c'est ca qui me sauve! ça me laisse libre accès a la rêverie si importante, comme tu dis Sereine!
avatar
Messages : 11
Date d'inscription : 30/09/2017
Age : 48
Localisation : BZH
Voir le profil de l'utilisateurhttp://str.eklablog.com

Re: Aspergirl ?

le Ven 6 Oct - 20:30
Moi j'aime bien les chiffres mais ils ne sont pas mes amis comme les mots. Les mots me défendent. Les chiffres aussi quand j'y pense. Par exemple si je dois passé devant un groupe qui ne me sécurise pas (j'ai peur des enfants et des alcoolisés) je me mets à dire dans ma tête : 1 2 3 4 1 2 3 4....

Hier sur youtube j'ai vu un aspie qui disait qu'il avait un problème avec le temps, à savoir si il jardinait (par exemple) depuis 10 minutes ou une heure. Moi je vis sans montre mais je sais toujours à peu près l'heure qu'il est, par contre je réalise que émotionnellement je n'ai pas de notion de temps. Par exemple j'ai trouvé Courtoisie cat dans la forêt très maigre 1kg840 (elle devrait faire 4kg xxx) et épuisée. C'était le 24 septembre. Et bien le 26, dans ma tête elle était de la famille autant que Kizende cat qui est là depuis 10 ans. Ce que je veux dire c'est qu'elle est comme une "vieille routine" pour moi, alors que elle, n'a pas encore fait le tour de la maison. Idem à l'envers. Damoizo cat vit majoritairement dehors. si je suis 48h sans le voir, c'est comme si il était disparu depuis 3 ans, il n'y a aucune chance que je le revois. Là ce n'est même pas du pessimisme, c'est du karma. Donc je ne peux même pas entreprendre une recherche car il n'y a aucune chance de retour. quand il rentre, que je pose les yeux dessus, il n'y a pas d'explosion de joie, c'est comme si le dossier "disparition" n'avait jamais existé. Je pense que là encore un humain "normal" me trouverait dingue.
Messages : 12
Date d'inscription : 30/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Aspergirl ?

le Sam 7 Oct - 2:58
Ben c'est une perception bien particulière, c'est sur, mais c'est pas parceque des masses de gens percoivent à peu près les même choses que ceux qui percoivent diférament sont dingues, en tout cas je ne crois vraiment pas ca...

le temps emotionnel, moi j'ai ça avec les gens en ce moment. Si je ne les ai pas vus depuis très longtemps, pourtant moi j'ai continué à penser à eux parfois, à me souvenir de détails ou à penser que je les recroiserai à l'ocasion, mais sans qu'ils me manquent quand je suis pas là... alors qu'en face, j'ai l'impression que certaines personnes m'ont soit oubliées, ou égarées dans leur têtes, soit sont resté bloqué sur le fait qu'on s'est pas vu depuis longtemps, alors que pour moi, 5, 6 ans, c'était hier, et parfois hier, c'est comme 5/6 ans...
Messages : 12
Date d'inscription : 30/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Aspergirl ?

le Sam 7 Oct - 3:00
c'est chouette cette connection que tu as avec les chats, ils doivent se sentir en sécurité avec toi!
avatar
Messages : 11
Date d'inscription : 30/09/2017
Age : 48
Localisation : BZH
Voir le profil de l'utilisateurhttp://str.eklablog.com

Re: Aspergirl ?

le Sam 7 Oct - 10:57
Autant comme je passe mal dans le monde des humains, autant je suis bien vu par les animaux Very Happy .

Je me souviens d'un jour, où j'étais avec mes 2 lévriers, nous avons vu 2 types qui cherchaient à mettre la main sur 2 labradors. La scène m'a agressée. Je suis intervenue, je voulais savoir ce qu'ils leur voulaient. En fait c'était 2 chiens qui avaient fugué et qui venaient d'être retrouvés. Les humains étant au travail, ce sont les voisins qui s'étaient déplacés. Les chiens refusaient se faire approcher. Pour moi c'était logique, les hommes n'avaient que de l'agression en eux, en fait d'avoir du se déplacer et que les chiens n'obéissent pas , pour eux, c'était assez pour qu'ils soient furax. Bref j'ai enlevé les laisses aux 2 miens et je suis allée parler aux labradors. En 2 minutes ils étaient tous les 2 en laisse. Ensuite je leur ai demandé de monter dans la voiture et ils l'ont fait.
Ma véto me dit qu'on n'obtient pas tout avec un s'il te plait, moi que crois que si. Ce que l'on n'obtient pas c'est juste ce que l'animal ne veut vraiment pas donc, on ne l'aura pas car il ne peut l'offrir.
Mon grand lévrier est un galgo = ils remontent tous d'espagne et sont tous très mal suite à des souffrances émotionnelles. J'ai du emmener Anton à l’hôpital vétérinaire de Nantes. Ils en vont défiler des galgos vu qu'ils sont tous + que - cabossés. L'échographe m'a dit qu'elle n'avait jamais vu un galgo aussi en osmose fusionnelle avec un humain. Ma véto me le dit souvent aussi, elle est toujours surprise comme il m'aime. Very Happy
Heureusement que j'ai les animaux car côté humain c'est une vraie misère. Sans famille, sans ami, sans amour depuis "toujours". Hier encore au boulot je regardais 2 humains bien heureux de discuter ensemble, et je me demandais ce que l'un pouvait faire pour que l'autre sourit et lui répondre. Moi je suis la tête de turque de la boite et je ne me plains pas car je suis en CDI, il m'a fallu attendre mes 46 ans pour décrocher un CDI. Ce n'est pas le métier de mes rêves ni celui de mes études, mais ENFIN je ne suis plus chômeur, saisonnière, intérimaire. Je suis sauvée. La plus détestée de l'usine, mais sauvée. Alors super heureuse.
avatar
Messages : 11
Date d'inscription : 30/09/2017
Age : 48
Localisation : BZH
Voir le profil de l'utilisateurhttp://str.eklablog.com

Re: Aspergirl ?

le Sam 7 Oct - 11:12
Je suis comme toi. Je n'ai pas besoin de voir pour aimer. Les gens si.
J'ai expliqué çà de la sorte :
Je suis dans l'amour . Amour vient de âme.
Je suis liée d'âme à âme. Un lien c'est comme une laisse de chien. L'un peut tiré est entrainer l'autre, mais elle peut aussi être molle, ex si on est côte à côte.
Parfois je vois quelqu'un et j'ai de la peine à le reconnaitre physiquement. Tout le temps, je me dis, c'est pas lui, mais lui il agit comme si c'est lui. Je sais maintenant que quand je vis ça, c'est que le lien est coupé, je ne le reverrais pas. En astral nos destins sont séparés. La dernière fois que j'ai vécu ça c'est avec un vendeur que j'aimais beaucoup. La fois suivante, j'ai vu son remplaçant. Il ne travaillait plus dans la boite.
Les gens sont déconnectés de leur âme et vivent dans l'humain soit dans le sentimental = ressenti du mental.
Là le lien est doit mental soit posé sur ce que "tu m'apportes". C'est pour ça que chez eux, c'est loin des yeux, loin du coeur. Si tu fais des soirées ou des sorties avec moi, mon mental aime la complicité, l'aide ou je ne sais quoi apporté au cours des soirées ou sorties. Si tu déménages à 100 km alors mon mental n'a plus ce bien fait, et donc pour mon mental tu n'apportes plus rien = FIN.
Les 2 mondes sont posés sur la même planète, mais cela reste 2 mondes bien différents.
Messages : 12
Date d'inscription : 30/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Aspergirl ?

le Sam 7 Oct - 22:25
Smile
Messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Aspergirl ?

le Ven 20 Oct - 15:09
En vous lisant je découvre qu'on est donc pas seuls au monde LOL
Après j'ai envie de dire, tant que vous avez la santé physique c'est déjà l'essentiel .
Cela permet de relativiser !

avatar
Messages : 11
Date d'inscription : 30/09/2017
Age : 48
Localisation : BZH
Voir le profil de l'utilisateurhttp://str.eklablog.com

Re: Aspergirl ?

le Ven 20 Oct - 19:36
Etre en accord avec soi + la santé : voilà l'essentiel.
Si les autres sont en désaccord avec nous, c'est leur problème, pas le notre.
Contenu sponsorisé

Re: Aspergirl ?

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum