Rechercher
Résultats par :
Recherche avancée

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Messages : 2
Date d'inscription : 23/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Suspicion Asperger pour une petite fille HPI

le Jeu 23 Mar - 18:52
Bonjour à tous,

Je viens vers vous car je rencontre de grosses difficultés avec ma fille de bientôt 6 ans. Benjamine d'une fratrie de trois, elle est si différente de ses soeurs que j'en perds mon latin.
Elle a été diagnostiquée HPI il y a environ un an (QI de 145, alors qu'elle était très fatiguée et a bâclé la fin du test). Mais la prise en charge liée à ce haut potentiel ne donne strictement rien.

Depuis quelques temps, nous pensons, son père et moi, à un syndrome Asperger. Voici pourquoi :

- Elle est immensément colérique et très, très orgueilleuse, ne reconnaissant jamais son tort et l'attribuant aux autres (voire aux objets). Elle préfère passer des heures punie dans sa chambre plutôt que de reconnaître qu'elle aurait pu mal agir.
- Elle pique sans cesse des crises pleines de hurlements et de gestes violents (qui durent des heures), pour tout et rien. En fait dès que les choses ne se passent pas exactement comme elle l'a décidé, c'est la crise.
- Elle est monomaniaque dans son alimentation (une dizaine d'aliments environ trouve grâce à ses yeux).
- la neuropsy qui la suit a indiqué qu'elle était très en retard dans l'identification des émotions, aussi bien pour elle que pour autrui.
- elle ne comprend pas les taquineries, les prend pour des agressions.
- à l'école, elle se comporte de manière absolument parfaite, au point d'être devenue l'assistante de la maîtresse et de bouillir intérieurement quand les petits camarades font des "bêtises" (aussi simples que de bavarder pendant que la maîtresse parle). Jamais une bêtise, un pas de travers, une petite entorse au règlement. Elle a une "meilleure copine" chaque année, avec qui elle se montre très dirigiste et qui finit par la laisser tomber. Avec les autres enfants ça se passe assez bien tant qu'il n'y a pas trop d'interactions. Jusqu'à trois ans elle était très sauvage, ne se mêlait pas aux autres enfants, en avait peur (comme des adultes qu'elle ne côtoyait pas régulièrement).
- à la maison, c'est l'inverse. Elle est totalement insupportable et pique crise sur crise. Elle n'arrive pas à accepter son statut d'enfant, ne comprend pas pourquoi elle ne peut être sur un pied d'égalité avec ses soeurs plus âgées ou nous, ses parents.
- elle a souvent des propos très exagérés comme "je voudrais être morte" ou "je veux d'autres parents" quand elle est en colère. Elle se montre très insolente mais ne le conçoit pas. Elle ne voit vraiment pas où est le problème quand elle nous dit qu'on ne sait rien, qu'on est bêtes, parce qu'on ne saisit pas ce qu'elle essaye d'expliquer.
- elle ne comprend pas que l'on ne puisse pas deviner ce qu'elle a dans la tête. Par exemple l'autre jour elle demande à son père comment s'appelle telle chose qu'a montré la maîtresse, tout en refusant de le décrire. Et pique une crise parce qu'on lui pose des questions pour tenter d'identifier la chose en question. Pour elle, on doit savoir.
- elle est très angoissée par le moindre changement (d'environnement, d'habitudes).
- elle avait énormément de rituels, cela va en s'atténuant.
- elle compte beaucoup, ce qui l'entoure, ce qu'elle mange... (mais ça peut être en lien avec les apprentissages scolaires...)
- elle a des passions subites sur des choses étranges, comme les égouts ou les tourbillons, et reste focalisée dessus pendant des semaines. Puis elle se prend de passion pour un autre sujet tout aussi étrange (en ce moment, c'est l'intérieur du corps, elle aimerait avoir un cadavre à disposition pour explorer son intérieur). Elle cherche à voir et savoir un maximum de choses sur ces thématiques.
- est réveillée plusieurs fois par nuit "pour rien".
- ne supporte pas certains vêtements (tout ce qu'elle "sent" sur sa peau en fait)
- n'aime pas les câlins, les contacts physiques en général ; est brutale sans mauvaise intention.

MAIS elle n'est pas rêveuse, ne parle pas de manière étrange (juste pédante parce qu'elle a un vocabulaire très riche), n'a pas de problèmes de motricité fine (ni générale), soutient le regard normalement et surtout déteste être seule ou faire une activité seule... elle ne nous lâche pas d'une semelle.

Nous avons vu une pédopsy qui nous a affirmé que notre fille ne pouvait pas être Asperger parce qu'elle avait un comportement différent à l'école et à la maison : selon elle, un autiste même de haut niveau ne peut pas adapter son comportement, quel que soit le contexte.

En tant que parents d'Asperger, ou adultes Asperger, qu'en pensez-vous ?

Sur le forum spécialisé pour enfants HPI, il m'a été dit que ce que je décris ne correspond pas à leurs enfants, bien plus faciles. Et plusieurs mamans ont évoqué l'Asperger...

Merci de m'avoir lue.
Messages : 5
Date d'inscription : 21/01/2013
Voir le profil de l'utilisateur

bonjour

le Ven 28 Avr - 15:10
Bonjour,

Je suis la maman d'un garçon diagnostiqué asperger qui a 8 ans. Je te confirme que son comportement n'est pas le même a l'école et a la maison.

Cette petite fille que tu décris en fait me fait penser a moi. Very Happy

Le pedopsy que tu as consulté comment l'as tu choisi?
J'aurai tendance a te dire de demander un autre avis, en t'orientant vers un spécialiste du syndrome d'asperger.
Juste te dire que ce n'est pas ca, sans te proposer d'autres explications, qui te permettrait de comprendre et de t'adapter. Je vois pas vraiment l'intérêt.
Messages : 2
Date d'inscription : 23/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

choix du pédopsy

le Mar 2 Mai - 21:47
Bonjour Bidouille,
merci de m'avoir répondu.
La pédopsy que nous avons consultée nous a été recommandée par la neuropsy qui suit notre fille. Elle est censée être très au point sur l'autisme. Donc on a pris son avis pour argent comptant. Mais il semblerait que ce ne soit pas si simple, et j'ai appris récemment que le diagnostic d'asperger était particulièrement difficile à poser pour les FILLES HPI. C'est un spécialiste dy syndrome Asperger qui l'a dit lors d'une conférence.
Tu dis que mon descriptif te fait penser à toi : comment dois-je le comprendre ? Tu es une adulte asperger ? Et ce descriptif correspond à toi petite ou à toi maintenant ? ;-)
Merci encore.
Messages : 1
Date d'inscription : 13/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

diagnostic asperger

le Mar 13 Juin - 14:08
Bonjour,

Je me retrouve dans la même situation. Mon fils qui a plein de points communs avec ce que vous décrivez sur votre fille: sujets de préoccupation exclusif (après les plan TCL réseau de transport de lyon, respect des règles à l'ecole éxagéré, incompréhension de l'autorité à la maison, difficulté à se faire des amis...)

J'ai fait un bilan chez une neuropsychologue qui me dit qu'il aurait un autisme de haut niveau mais qu'elle même ne peut pas donner le diagnostic. Du coup elle m'a adressé au CEDA (centre d'évaluation et de diagnostic de l'autisme) de Lyon qui semble être une voie de garage: je tombe sur un répondeur toujours le même, j'envoie des mail personne ne me répond depuis de nombreux mois. Je m'informe et lit un livre sur le syndrome qui semble confirmer cela alors que je n'en n'étais pas du tout convaincu au départ.
Je pensais me dispenser du diagnostic et j'avais vu une psychomotricienne qui après un bilan de 4 séances m'adresse à mon médecin pour faire un diagnostic de syndrome cérebelleux!!! Là je lis que les personnes avec un syndrome d'asperger sont peut être caractérisées par une atteinte cérebelleuse (lors des explorations radio)... Mon médecin me dit qu'elle cherche quelqu'un à qui l'adresser et depuis je n'ai pas de nouvelles et je me demande si vraiment elle va pouvoir trouver quelqu'un pour faire ce diagnostic...
Donc si quelqu'un peut m'adresser ou me donner les coordonnées d'une personne compétente ce serait bien volontier.
Contenu sponsorisé

Re: Suspicion Asperger pour une petite fille HPI

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum