Forum de l'Association ASPERGER-AMITIE

Ce forum est dédié aux échanges concernant le syndrome d'Asperger

Derniers sujets
» Mes huit premières heures d'Aspie
Lun 19 Déc - 18:13 par HBF

» l'apprendre à 37 ans. Entre soulagement et ...
Lun 19 Déc - 18:06 par HBF

» hello à tous depuis paris :)
Dim 18 Déc - 18:20 par HBF

» Présentation Anael
Dim 18 Déc - 18:09 par HBF

» Salut tlm :)
Dim 18 Déc - 17:53 par HBF

» Présentation de rooter
Sam 17 Déc - 13:37 par lologm

» mon fils de 16 ans vient juste d'être diagnostiquer asperger
Sam 26 Nov - 1:44 par nifa

» - Sondage - Situation
Mer 23 Nov - 20:25 par HBF

» - Sondage - Alimentation
Mer 23 Nov - 20:15 par HBF

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

'Autiste' peintre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 'Autiste' peintre le Jeu 30 Juin - 14:58

Bonjour tout le monde,

Après une enfance chaotique et des dizaines de visites chez différents psychologues, psychiatres et psychanalystes pour combattre, dans le vent, une dépression que je ne faisais pas, j'ai enfin la réponse à la question que je ne me suis malheureusement pas posé plus tôt: mon psychanalyste a détecté un autisme asperger. Je dois maintenant rendre le diagnostique officiel auprès d'un spécialiste avec qui j'ai déjà pris rendez-vous.

J'ai 27 ans, je sors de l'école des Beaux-Arts de Marseille, et même si l'établissement m'a beaucoup apporté, en terme d'ouverture d'esprit, le fait d'en sortir m'a éloigné des humains que j'avais pour habitude de côtoyer dans mon train-train d'étudiant.

Je vis maintenant dans un petit atelier où je pratique la peinture quotidiennement, l'Art a une place importante dans ma vie, c'est sur ça que je me concentre toute la journée, quand je ne suis pas sur mon ordinateur.

Les personnes autour de moi ont toujours remarqué une certaine originalité me concernant, à commencer par mes parents qui ont été et sont remarquables.

Le fait d'apprendre que j'étais potentiellement autiste asperger m'a soulagé au plus haut point, le doute me tuait et m'a convaincu de prendre rendez-vous chez un énième psychanalyste; je voulais avoir un diagnostic, comme lorsque nous allons chez le médecin et que celui-ci nous annonce ce que l'on a.

Mes parents ont plutôt bien accepté le constat du psychanalyste, même si les discussions ont été longues et qu'il a fallu enlever de leurs esprits l'image de Rainman qui illustrait trop grossièrement ce qui n'avait aucun rapport avec moi, d'où leur incompréhension au tout début.

Le reste du monde, mis à part ma copine actuelle qui était là avant le 'diagnostic' et après le 'diagnostic', mes soeurs, cousins et autres connaissances ont complètement rejeté l'idée que je puisse être asperger.

J'ai hâte de rendre le diagnostic officiel, je pense que cela facilitera beaucoup de choses pour moi.

Merci de m'avoir lu.

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum