Rechercher
Résultats par :
Recherche avancée

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Messages : 18
Date d'inscription : 26/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Voyage d'étude en terre lointaine

le Ven 5 Fév - 14:36
Voyage d'étude en terre lointaine

- Bon, vous avez tous compris pourquoi vous êtes ici ? Philippe ?

- Ben, je crois que c'était un voyage d'étude.

- C'était un voyage d'étude, en effet. Et quand on va quelque part en voyage d'étude, ça veut dire qu'on n'est pas du coin et qu'arrive un moment où il faut rentrer à la maison. Donc, ce moment est arrivé. Pour vous tous. J'imagine que ça doit vous faire plaisir parce que, d'après ce que j'ai entendu dire par vos guides, il y en a parmi vous qui étaient en panique. Non ?... Si ?... Normal puisque vous n'êtes pas d'ici et que vous n'avez pas l'habitude d'être confrontés aux situations, disons...un peu difficiles que l'on connaît parfois sur cette belle planète. Et encore, on ne vous a pas envoyés dans les coins les plus durs ! Mais reconnaissez qu'on peut y vivre aussi de bons moments. Bon, je vous laisse discuter entre vous. Vous devez avoir plein de choses à vous raconter. Repérez bien les lieux. Le rassemblement avant départ aura lieu ici même vendredi soir. Comme vous l'aurez compris, on ne voyagera pas en autobus !

- Y en a qui sont de la région ?

- Oui, moi j'habite dans le coin, mais c'est tout petit chez moi. Pour huit, ça risque de faire un peu juste. Le mieux, ce serait qu'on se loue un truc assez grand pour y passer la semaine...

- Oui, mais alors quelque chose de confortable, parce que les endroits exigüs, j'en ai un peu mare.

- Un château ?

- Pourquoi pas ?

- Ca doit pouvoir se trouver. On mange et on s'en occupe ? Il y a un resto pas loin.


*

- C'est magnifique ! Quel pied ! T'as vu cette cheminée ?

- J'ai vu un tas de bois dans le parc. On n'a qu'à se faire un bon feu. J'ai vraiment pas envie de dormir. Plutôt envie de vous entendre parler. Depuis le temps que je vis tout seul, je suis un peu en manque de confidences.

- Oui, moi aussi.

- Ah bon, toi aussi tu vivais seule ?

- Ben je crois que c'est le cas d'un peu tout le monde. Dans ce genre d'aventure, les dernières années on les passe seul, le temps de comprendre ce qui nous est arrivé... Il faut faire le vide autour pour bien capter les messages; n'avoir rien d'autre à faire. Je ne vois pas comment on pourrait y arriver avec du monde autour, des choses à faire... Il faut pouvoir rester bien concentré, 24 sur 24.

- C'est sûr. Pour moi, ça n'a pas été difficile du tout, à part quelques problèmes de santé. Mais je ne me sentais pas seul. Je ne faisais rien de la journée, et pourtant il y avait tellement de choses qui me passaient par la tête, des trucs dingues... C'était jamais la même chose; tous les jours ou presque, il y avait du nouveau. Je comprenais des trucs; il y avait des pièces du puzzle qui se mettaient en place, et à chaque fois ça m'éloignait un peu de la réalité d'ici...

- Oui, moi aussi ça s'est passé comme ça. J'avais juste peur que ça s'arrête, que tout redevienne comme avant, que je sois obligée de replonger dans la vie des autres... J'avais tellement peur d'être dans la dépendance, d'être obligée de me laisser manipuler, comme ça, jusqu'à la fin... Un vrai cauchemar ! Pourtant, il y en a beaucoup qui finissent comme ça. Les pauvres ! Mais c'est peut-être pas si terrible... C'est vrai qu'on s'habitue à tout. Et puis, si on perd un peu la boule, on ne se rend pas compte. C'est peut-être pas si terrible...

- Enfin, on est mieux ici.

- C'est sûr ! Quel pied ! La chance ! comme disent les gamins. Je me sens tellement comme un gamin à qui on vient d'apprendre que la maîtresse a attrapé la grippe et qu'il aura pas d'école avant un petit moment !

- Et le voyage de retour, comment vous voyez ça ? Quelqu'un a des infos ?

- Moi, je m'en fous. J'y vais, mais alors, en confiance. Même pas envie de savoir. Le plaisir de la découverte. D'ailleurs, depuis un moment, depuis que j'ai compris l'histoire, j'ai plus du tout envie d'en savoir davantage. Je savoure chaque instant. Je vis dans le présent uniquement. Alors que j'ai passé ma vie à essayer de savoir, à envisager des tas de scénarios! Et là, tout devient clair, on sait qui on est, on sait d'où on vient et on sait pourquoi on est là. Qu'est-ce que tu veux savoir de plus ? Pour un peu, je resterais bien encore quelque temps histoire de profiter de cette sérénité... C'est tellement rare, chez moi. J'ai jamais connu ça, en fait. Je découvre la sérénité !

- Bon, ben vendredi, tu nous accompagnes jusqu'au terrain, tu nous fais la bise, tu nous souhaites bon voyage et tu attends le prochain passage de navette, dans dix ans peut-être...

- Ha ha ! Là, si vous partez sans moi, c'est la crise cardiaque assurée, l'AVC, tout ce que tu veux !... Comme ça, je pourrai rentrer par mes propres moyens ! Non, j'aime mieux pas y penser. Je ne vous quitte plus d'une semelle. Même pour aller aux W.C., je reste pas plus d'une minute, des fois qu'il ne reste plus personne dans la salle quand je sors !...

Messages : 18
Date d'inscription : 26/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Voyage d'étude en terre lointaine

le Dim 14 Fév - 19:34
- "J'ai l'impression d'être d'une autre planète". C'est ainsi que parfois on entend des S. A. évoquer leur étrangeté par rapport aux autres. Ce qui n'est sans doute qu'une métaphore m'apparaît personnellement comme une possibilité réelle. Je suis sensible, en effet, à cette idée en vogue dans les spiritualités modernes qui voudrait que le peuplement de la terre ait des origines extraterrestres diverses. J'ai écrit sur ce sujet un petit texte intitulé Voyage d'étude en terre lointaine, décrivant les circonstances d'un retour possible vers ma planète d'origine. La "terre lointaine" est évidemment la planète Terre où je me sens comme en exil. Le "voyage d'étude", c'est l'explication que je donne, dans ce texte à ma présence sur terre. J'y suis pour faire l'expérience de ce monde qui, par bien des aspect, m'est étranger, et m'enrichir au contact de cette altérité. Le voyage est d'autant plus éprouvant, mais aussi d'autant plus formateur que j'ai dû y naître comme tous les habitants de ce monde et vivre une vie complète sans rien savoir de mes origines. Ce n'est que déjà âgé que je soupçonne la vérité, par une sorte d'intuition, ou peut-être une communication télépathique plus ou moins consciente. C'est à ce moment que débute mon texte qui est un court dialogue entre huit personnes contactées pour participer à un voyage de retour vers la planète d'origine. Tout ce qui précède et qui ne fait pas partie du texte peut être compris par inférence à partir du seul dialogue. Mais peut-être qu'une explication était quand même nécessaire...
Messages : 24
Date d'inscription : 18/10/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Voyage d'étude en terre lointaine

le Dim 21 Fév - 20:29
Bonjour Philippe,
C'est ce que je disais aussi il fut un temps. Mais maintenant je pense plus quelque chose du genre : "Je vis dans le même monde mais je suis à mi-chemin entre les 23 dimensions de la physique quantique."
D'autres fois, je pense vivre dans un monde parallèle.

Il n'y a pas de limites à la créativité, non ? Razz
Messages : 18
Date d'inscription : 26/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Voyage d'étude en terre lointaine

le Dim 21 Fév - 21:51
Bonjour Rebecca,
Content de te retrouver sur ce sujet également ! Oui, il doit y avoir bien d'autres possibilités, et la physique quantique en fait rêver plus d'un. La physique newtonienne était tellement désespérante, qui pensait être capable de tout expliquer, de tout mesurer, de tout prévoir... Merci donc à Bohr, Schrödinger, Einstein et les autres de nous avoir donné cette possibilité incroyable d'envoyer promener les anciennes certitudes.
Messages : 24
Date d'inscription : 18/10/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Voyage d'étude en terre lointaine

le Lun 22 Fév - 16:10
Oui, ça ne mène à rien de continuer à se penser comme quelqu'un d'une autre planète. Même si je comprends que cela ait pu venir à l'esprit de quelqu'un...

Voir le monde comme un artiste et/ou un scientifique fait moins souffrir. On relativise. On trouve des alternatives. Je préfère être le Professeur Tournesol (ou de temps à autres, le professeur Foldingue...) plutôt que Rain Man ou Hugo (le personnage du film-documentaire "Le cerveau d'Hugo").

Voici ma théorie: tout le monde nait artiste et scientifique. Mais avec le temps et l'expérience, la plupart des gens perdent leur faculté d'étonnement sur toutes choses ou leur imagination.
Quand on pose ou se pose trop de questions, surtout lorsqu'on est adulte, on gêne. Quand on est enfant, on est insolent.
Pour l'imagination, on dit que c'est pour les enfants. Quand on est adulte, on se fait traiter de mythomane, de schizophrène...

Messages : 18
Date d'inscription : 26/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Voyage d'étude en terre lointaine

le Lun 22 Fév - 21:35
Concernant ta dernière remarque, je serais moins catégorique : l'imagination des adultes peut être valorisée, et souvent même survalorisée; mais seulement en cas de réussite, c'est à dire lorsque le travail de création est publiquement reconnu et récompensé financièrement. Dans le monde matérialiste où nous vivons, beaucoup ont besoin de cette équivalence entre production artistique et valeur marchande. Comme l'argent attire le respect, un artiste qui vend bien est respecté. Les entreprises les plus dynamiques  recherchent les meilleurs "créatifs" et leur font "un pont d'or", comme on dit. Par contre, celui ou celle qui ne parvient pas à donner à son travail une valeur marchande est méprisé, traité de marginal, là je suis d'accord.
Mais pour en revenir à mon délire extraterrestre, je dois dire que j'ai pris beaucoup de plaisir à m'imaginer dans la situation que je décris dans "Voyage d'étude en terre lointaine". C'est une sorte de rêve éveillé qui s'appuie sur la croyance en une réalité sans limites, comme celle que nous suggère la physique quantique. Alors tant pis si tant de gens continuent à s'accrocher à des certitudes dépassées. Ils ne me feront pas changer d'avis.
Contenu sponsorisé

Re: Voyage d'étude en terre lointaine

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum