Rechercher
Résultats par :
Recherche avancée

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Messages : 1
Date d'inscription : 16/12/2015
Localisation : Lyon
Voir le profil de l'utilisateur

Mes huit premières heures d'Aspie

le Mer 16 Déc - 22:38
Bonsoir,

et bien voilà après une quinzaines d'année de galères, on viens de me diagnostiquer Asperger il y a huit heures à peine !

J'ai 38 ans, j'hésite entre soulagement et découragement. Question

Soulagement de pouvoir nommer et potentiellement échanger avec d'autres voire améliorer ou tout au moins stabiliser ma situation.

Découragement pour toute une partie de ma vie gâchée.

Comme j'ai l'habitude de la résilience, j'opte pour la première hypothèse. En route pour monter un dossier de RQTH...

A bientôt
Messages : 2
Date d'inscription : 16/12/2015
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mes huit premières heures d'Aspie

le Ven 18 Déc - 19:58
Bonsoir, je viens d'être diagnostiquée à 37 ans (sans grande surprise).

Egalement entre soulagement et ... autre chose, mais pas du découragement. Si j'étais capable de pleurer sur quelque chose, je le ferais sur mon enfance et mavie d'adulte si compliquée et à côté de la plaque.

Je choisis de retenir le soulagement. Car je suis sincèrement soulagée. Soulagée de ne jamais être assez ceci et d'être trop cela. Ces choses qui semblent si naturelles aux gens, je n'y ai simplement pas accès Smile Et ça me déculpabilise +++ de le savoir.

Pleins de bisous et de courage
avatar
Messages : 12
Date d'inscription : 23/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mes huit premières heures d'Aspie

le Lun 19 Déc - 18:13
Tout comme moi (mais 32 ans)
Et non une partie de ta vie n'a pas été gâchée, ce n'est "qu'un nom" sur quelque chose, ça ne change rien et ça n'aurait probablement pas changé grand chose avant (enfin je le vois comme ça) mais au moins maintenant ça te permet de savoir sur quoi travailler et te dire que ce que tu fais n'est pas anormal et que pleins de gens comme toi agissent pareil Wink
Certains s'en sortent très bien! certes c'est fatiguant mais je me dis que ceux qui ne font pas d'efforts ça doit être encore pire ;o
Et puis le RQTH on me l'a proposé aussi, mais j'ai réussi à avoir un travail sans.
Il faut y réfléchir; de mon côté je vais en parler à des amis RH voir si il y a des retombées potentiellement négatives.
Bref! Tu es en bonne santé! Tu n'es pas folle ou con (au contraire!) et tu as trouvé un endroit (ici) ou tu n'es pas bizarre avec des gens comme toi (c'est ce que je ressens) cheers
Contenu sponsorisé

Re: Mes huit premières heures d'Aspie

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum