Forum de l'Association ASPERGER-AMITIE

Ce forum est dédié aux échanges concernant le syndrome d'Asperger

Derniers sujets
» Mes huit premières heures d'Aspie
Lun 19 Déc - 18:13 par HBF

» l'apprendre à 37 ans. Entre soulagement et ...
Lun 19 Déc - 18:06 par HBF

» hello à tous depuis paris :)
Dim 18 Déc - 18:20 par HBF

» Présentation Anael
Dim 18 Déc - 18:09 par HBF

» Salut tlm :)
Dim 18 Déc - 17:53 par HBF

» Présentation de rooter
Sam 17 Déc - 13:37 par lologm

» mon fils de 16 ans vient juste d'être diagnostiquer asperger
Sam 26 Nov - 1:44 par nifa

» - Sondage - Situation
Mer 23 Nov - 20:25 par HBF

» - Sondage - Alimentation
Mer 23 Nov - 20:15 par HBF

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

l'apprendre à 37 ans. Entre soulagement et ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Bonsoir,

Je ne sais pas grand chose des "..." à part que je suis soulagée de savoir que j'ai désormais une raison de ne rien savoir y mettre...

Je me souviens avoir passé ma petite enfance à tenter de comprendre le "jeu" des gens, à chercher le sens des scénarios sociaux qu'ils jouaient et à espérer qu'on me livre enfin le mien pour savoir enfin comment je devais faire/être/me comporter. Personne ne me livrant le grand secret - mais presque convaincue que normal, ça se mérite, c'est ça le jeu - j'ai fait 'semblant', par imitation, à contresens, parfois (très souvent) complètement de travers.

Personne n'est jamais venu me délivrer avec MON scénario alors j'ai continué à faire semblant et ça a marché. Professionnellement, socialement, familialement : je suis la fille un brin à l'ouest, carrément barrée quand on la connait bien - mais ils sont peu, et que tout le monde ou presque apprécie. Impossible d'en retirer la moindre once d'orgueil, encore pire quand des gens avouent "m'envier" (fichtre, s'il savait l'effort que ça demande !!)


J'ai compris (et vite enfouis) qu'un truc clochait après la naissance de mon fils. Etre mère n'était pas dans le plan - être une fille ou un garçon n'était déjà pas un concept accessible pour moi, alors être une "mère" ... - donc j'ai fait la seule chose que j'étais capable de faire : étudier et maîtriser à fond le sujet. Ca, je sais faire, et bien. Le jour J j'étais prête (j'aurais pu réécrire un livre de préparation à la grossesse et l'accouchement, voire me faire une auto-césarienne avec une attache-trombone en cas de nécessité ) et sans péridurale bien sûr (expérimenter une forme de douleur nouvelle et inédite, ça ne se refuse pas si facilement).

Pleine de mes connaissances encyclopédiques sur les nourrissons, j'ai vite compris que quelque chose allait de travers chez le mien. Comparé à ce que doit être le bébé 'normal' des livres, il était trop d'un tas de chose et pas assez d'un tas d'autres ; pour moi il était juste parfait mais je l'ai fait voir par une pédo-psychiatre sur conseils d'amis. Soupçon de TSA confirmé sans surprise (ce qui semble normal ou parfait à mes yeux l'est rarement pour le reste du monde...). Nous en sommes resté là jusque l'école primaire.

A ses 6 ans, sur les conseils d' amis (et après avoir reçu 7 fois en 2 ans le même conseil de non-amis, mais bon c'était sont des non-amis ...), je l'ai fait testé, un peu à contre-coeur (plein d'enfants doivent savoir lire sans apprentissage à 4 ans, non ? Moi oui ...) Diagnostic HP et Asperger. J'aime pas. Pas du tout. Pas du tout surtout les étiquettes.

Lui était ravi et réellement soulagé de mettre un mot sur sa "différence" et de pouvoir l'expliquer, la vulgariser, sans jamais s'en servir comme d'une excuse ; après le diagnostic, il a étudié et maîtrisé à fond le sujet (comme pour tout ce qui le passionne ou relève pour lui d'un défi), et en a fait sa force. Il évolue depuis dans la vie comme un bulldozer, par l'expérimentation en respectant ses limites : par imitation, à contresens, parfois (souvent) complètement de travers ; mais il y va, avec coeur et confiance I love you Et ça marche ! Il est de ces enfants que tout le monde apprécie ; un peu à l'ouest, carrément barré pour les rares qui le connaissent bien, et il n'en a juste rien à pêter ... Il est lui. Point. Sa philosophie : il estime ne pas être "né dans le bon monde pour y être à sa place" mais "devoir faire avec jusqu'au prochain, donc autant y mettre du sien dans la mesure du possible ...". M., 11 ans, mon héros.


Chez moi, il y a 6 mois, suite à un problème de santé et le diagnostic d'une maladie auto-immune qui ont provoqué une petite dépression réactionnelle, un doc m'a demandé si je connaissais le HP et TSA. Lol Very Happy . Pour moi Question . Idea . affraid . Neutral J'aime pas. Surtout pas les étiquettes. Mais au point où j'en étais, j'ai finalement accepté les testings.

Résultat reçu hier. HP et Asperger.

Ce qui fait beaucoup rire fiston et son papa (hp diagnostiqué), car je suis selon eux "la seule personne sur cette terre qui en doutait encore ...Very Happy "

GRRRR....





Voir le profil de l'utilisateur
Salut Psipsika!
J'ai trouvé ta présentation très mignonne héhé ^__^
(J'avoue j'ai mm eu les yeux qui brillaient à la fin)
Je suis ravie de voir que tu as réussi à être maman et en plus de voir que tu es entourée de gens qui te comprennent! Ça fait plaisir à lire et ça donne espoir!
Je me suis retrouvée totalement dans description! je viens d'être diagnostiquée avant hier (à 32ans) et tout comme toi le concept "fille" "garçon" ça à toujours été compliqué mais en tant que fille on a la chance de pouvoir piocher des 2 côtés (ex on peut se fringuer en gars sans que ça soit choquant, contrairement aux mecs qui sont bc plus "bridés").
Bref! Je pense m'en sortir pas trop mal non plus, j'ai un fiancé depuis 8 ans, j'ai un boulot, et les gens acceptent mon côté "bizarre". J'ai toujours voulu avoir des enfants et j'ai toujours aimé ça mais c'est vrai que maintenant que je suis à l'âge où il faut le faire c'est plus compliqué parce que je vois qu'il y a pleins de trucs qui clochent qd mm et j'ai peur de l'en faire pâtir, peur qu'il soit comme moi et souffre et en mm temps peur qu'il soit normal et que je ne le comprenne pas comme le reste du monde. Mais franchement ta présentation m'a fait du bien! Et je me dis qu'il ya pas de raison que je n'y arrive pas Wink
Voila toussa pour dire Bienvenue! Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum