Rechercher
Résultats par :
Recherche avancée

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 10/11/2013
Voir le profil de l'utilisateur

Le vilain camaléon (texte trouvé sur le oueb)

le Dim 21 Déc - 20:06
Pour exprimer ce que je ressens aujourd’hui, je me sens obligé d’inventer une expression : "Comme un caméléon sur la branche."
 
Je serais ce petit caméléon tout juste né dans une plante luxuriante, entouré de tout un tas d’autres animaux, vous. De par vos couleurs naturelles, vous vous fondriez bien dans l’environnement. Mais moi, mes couleurs criardes, jaune, vert, rouge, me détacheraient du décor. Et ça vous gênerait : On n'attend pas cela d'un caméléon !
Je serais encore un tout jeune caméléon que vous m'inciteriez à changer de couleurs. Après tout, vous me diriez que les animaux comme moi changent de couleurs selon leur environnement alors je pourrais bien faire un effort pour me fondre dans la masse. Sauf que non, les caméléons ne changent pas de couleurs ainsi, car leur peau exprime leurs émotions. Et les miennes seraient intenses. Trop même, elles vous incommoderaient.

Mais comme personne ne me l’aurait dit, je ne saurais pas que mes couleurs exprimeraient mes émotions, alors je vous croirais. Et je ferais des efforts, pour vous tous. Parce que je voudrais m’intégrer à la plante, avec vous. En plus d’être vains, ces efforts me feraient très mal à la peau. Vous ne comprendriez pas. Vous vous diriez que je dois juste être un peu idiot, inapte à changer mes couleurs. Ou bien que je n’ai aucune bonne volonté, uniquement l’envie de me faire remarquer, l'envie qu’on me plaigne.
Je dois être un caméléon à problèmes !
 
Comme je n’y arriverais pas et que coûte que coûte il me faudrait trouver une solution, le trop jeune caméléon que je serais trouvera alors un compromis : des couleurs ternes. Mais pour y arriver, je ne le saurais pas encore, je me devrais d’être effacé, triste et mal dans ma peau. Vous ne vous en rendriez pas compte mais seriez plutôt satisfaits de la situation et, selon vous, tout serait rentré dans l’ordre.
 
Plus de vingts ans plus tard, la situation me serait devenue insupportable. Mes couleurs ternes m’obligeraient à rester près des racines en bas de la plante, là où j’aurais besoin de hauteur et de soleil. Je ne me sentirais pas à ma place et je manquerais de vitamines. En plus, mes couleurs donneraient lieu à de gentilles moqueries venant de vous, mes voisins du dessus : "Ce caméléon manque de caractère et d’assurance !".

Alors je ressentirais le besoin de réagir, de me défendre contre je-ne-sais-quoi. Et dans votre incompréhension, cela vous exaspérerait. Vous pourriez commencer à vous montrer très désobligeants : "En plus il a l’air si stupide avec ses yeux qui vont dans tous les sens !". Et j'en suis blessé. Car oui, je vois les choses très différemment de vous et je n’ai jamais compris pourquoi mes yeux sont ainsi. Je ne l’ai jamais demandé. Voir le monde un peu comme les autres, c’est déjà se sentir moins seul.
 
Aujourd’hui et au bout de trente-et-un ans, j’ai enfin appris que je ne changerais jamais de couleurs selon mon environnement : Je suis diagnostiqué du Syndrome d’Asperger, trouble du spectre autistique. Mais qu'est-ce donc ? Ce truc à la mode pour les enfants mal élevés ayant de mauvaises notes à l’école parce que se seraient des 'génies autistes' que les profs ne comprennent pas ?Quelques odieux connards n’en pensent pas moins. Tout comme le blog du même nom s'en rit avec un second degré que je trouve maladroit. Dans la réalité c’est plus compliqué que ça.
 
Non, être autiste ça n’est pas être malade. J’ai seulement une formation neurobiologique différente de vous, impliquant un rapport à mes sens, et donc au monde, très différent. Et si connectés que vous puissiez croire que vous êtes avec ceux qui vous entoure, j’imagine que vous ne l’aviez jamais tout à fait remarqué. Apparemment, pas besoin de l’autisme pour vivre dans une bulle...
 
Non, être autiste ça n’est pas non plus être handicapé. En tout cas pas dans l’absolu. Car si l’on peut considérer qu’être entouré d’animaux qui ne vous comprennent pas et vous forcent à faire ce que vous ne pouvez pas, dans un langage qui vous échappe, sans prendre en compte vos capacités propres, est handicapant; alors oui, je suppose que je suis handicapé : par vous, malgré vous.
 
Oui, être autiste c’est avoir des traits de particularités spécifiques. Tout autant que vous-même partagez des traits en commun avec la neurotypie. Mais j’ai une identité qui m’est propre, tout autant que vous avez une identité en tant que personnes non-autistes. Comme pour vous, mon identité ne s’arrête pas à mon type de formation neurobiologique.
 
C’est une part d’identité, au même titre par exemple que d’avoir une orientation sexuelle ou une origine ethnique particulière. Sauf que le racisme et l’homophobie sont des problèmes contre lesquels on se bat. Mais pourquoi se bat-on contre ceux-ci ? Pour faire reculer l’intolérance. Et qu’est ce que l’intolérance ? Il s'agit toujours de ne pas accepter que des gens ne perçoivent pas la réalité comme nous. Pourquoi personne ne se bat donc vraiment contre ça ?
Dommage pour l’autisme qui n’est pas une grande cause... Pas plus que tout un tas d’autres d’ailleurs.
 
L’autisme n’est pas même un sujet de préoccupation pour la France, en retard sur la question depuis plus de trente ans. Un autiste qui regarde dans les yeux et qui sait parler ? Quelle drôle d’idée !
En retard autant en sensibilisation de la population, qu'en formation des professionnels de santé, qu’en terme de prises en charges. Après-tout c’est la crise.
Si vous voulez aider la France à rattraper un tant soit peu son retard afin d'aider votre entourage, vous pouvez toujours faire un effort personnel de sensibilisation. 5 minutes à prendre, s'il vous plait. Pour que les caméléons n'aient plus peur de faire briller leurs couleurs !

Oh, et j’espère que vous ne m’en voudrez pas si je termine sur cette petite citation :
"Je suis autiste. Et de mon point de vue, c'est vous qui êtes bizarres."
 
- - - - - - - - - - - - - - - - - -

PS : Je vous invite à vous replonger dans l'origine étymologique du mot "bizarre", cela ne peut pas vous faire de mal...


Dernière édition par kony le Lun 22 Déc - 15:39, édité 1 fois
Messages : 424
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 24
Localisation : deux-sèvres
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le vilain camaléon (texte trouvé sur le oueb)

le Dim 21 Déc - 20:20
Pas mal . C'est de toi ?
avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 10/11/2013
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le vilain camaléon (texte trouvé sur le oueb)

le Dim 21 Déc - 20:27
Non mais j'aimerai. Je trouve que ça décrit très bien ce que l'on peut ressentir et en plus avec poésie.
avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 10/11/2013
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le vilain camaléon (texte trouvé sur le oueb)

le Dim 21 Déc - 20:29
Seul le titre est de moi, tout le reste est d'un anonyme qui tient à le rester Wink
Messages : 424
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 24
Localisation : deux-sèvres
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le vilain camaléon (texte trouvé sur le oueb)

le Dim 21 Déc - 20:56
Oui c'est bien écrit mis a part quelques phrases que je trouve ' bateau ' comme on dit . Tu lui as demandé la permission pour publier le texte ?
avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 10/11/2013
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le vilain camaléon (texte trouvé sur le oueb)

le Dim 21 Déc - 21:02
Non mais il était en public alors... et comme ça me parlait bien, je n'ai pas pu résister.
avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 28/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le vilain camaléon (texte trouvé sur le oueb)

le Dim 21 Déc - 21:08
Sympa ce texte, kony. Et comme on peut s'y retrouver! J'aime bien l'idee des couleurs chatoyantes, elles resument assez bien une de nos diffenrences "positives", il faut se rejouir de ce qui fait de nous des etres, certes un peu differents, mais oh combien interessants. Dans nombres d'aspects du quotidiens, je perçois mon autisme comme vraiment handicapant, mais j'aime aussi etre cette personne pleine d'enthousiasme infantile, je suis folle de joie a l'idee de regarder star wars, entre autre, ou entamer la lecture d'un nouveau livre, recevoir une figurine et tant d'autres petites choses qui illumine mon quotidien et qui paraitrait totalement puerile aux yeux d'un NT. il y a de la lumiere en nous mais bien des gens ne percoive que nos difficultes, et meme nos bonheurs sont perçus comme deplacés ou inappropriés. Perso, j'aime eprouver toutes ces joies immatures et parce que j'ai des centres d'interets tres importants pour moi, je ne m'ennuie jamais et je ne suis pas sur que les NT peuvent tous en dire autant. Alors soyons haut en couleurs!
Messages : 424
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 24
Localisation : deux-sèvres
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le vilain camaléon (texte trouvé sur le oueb)

le Dim 21 Déc - 21:12
" heureux les felés car ils laissent passer la lumière ". Non ce ne sont pas des joies puériles . C'est juste reconnaitre le bonheur de la simplicité. Ces petits riens qui ne coutent rien . La plupart des gens ont besoin de consommer pour se faire croire qu'ils sont heureux quand d'autres se suffisent a s'extasier devant un coucher de soleil... La plupart des gens ont juste oublié de s'émerveiller devant l'origine des petites choses de la vie
avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 28/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le vilain camaléon (texte trouvé sur le oueb)

le Dim 21 Déc - 21:16
C'est vrai. L'aspect le plus positif de notre autisme c'est vraiment l'enfant qui continue d'exister en nous. Je n'echangerais pour rien au monde ma faculte a m 'enthousiasmer. Et tant pis si je deconcerte par mes joies tres expressives
avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 10/11/2013
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le vilain camaléon (texte trouvé sur le oueb)

le Dim 21 Déc - 21:20
Pour ma part, je pense que notre inadaptation à la société, bien que douloureuse, est en fait une chance. Une chance d'échapper à la médiocrité et d'avoir une vraie vie qui n'a rien de superficielle.
avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 28/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le vilain camaléon (texte trouvé sur le oueb)

le Dim 21 Déc - 21:25
Je suis bien d'accord. Quand je constate la vie pitoyable, vide de sens et superficielle de mes contemporains je suis plutot contente de ne pas en "etre". Je sais que ça peut paraitre elitiste mais, generalement, je trouve les gens que je croise betes et sans interets. C'est peut etre pour cela que je me sens si extraterreste : c'est pas possible que je sois de la meme espece qu'eux!
avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 10/11/2013
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le vilain camaléon (texte trouvé sur le oueb)

le Dim 21 Déc - 22:03
On va pas se le cacher encore une fois, il y a des gens bêtes et idiots qui donnent des envies de meurtre, ils constituent une part non négligeable de la société.
Je ne sais pas si c'est le milieu dans lequel je travaille (informatique) mais ce n'est pas la majorité.
avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 28/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le vilain camaléon (texte trouvé sur le oueb)

le Dim 21 Déc - 22:10
Oui il semble qu'il y ai des domaines assez preservés de la mediocrité : informatique, physique, astrophysique...
Des domaines où peuvent s'epanouir les gens en decalage ou les reveurs. Finalement les gens les plus riches et interessent humainement, ceux que les gens sont prompt a cataloguer comme bizarres, sont souvent les acteurs majeurs de la societe. Newton, einstein, bill gates : tous des Aspies apres tout.
Messages : 424
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 24
Localisation : deux-sèvres
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le vilain camaléon (texte trouvé sur le oueb)

le Dim 21 Déc - 22:18
Et apparemment c'est ce coté enfantin qui fait craquer pas mal de monde et nous rend si attachants d'après ce qu'on a ou me dire. Eh bien dans le domaine de la santé c'est truffé de cons .
avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 28/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le vilain camaléon (texte trouvé sur le oueb)

le Dim 21 Déc - 22:22
Ouais les medecins ce prennent pour des demi dieux. Avoir la vie des gens entre leurs mains semblent leur donner un sentiment de toute puissance. Ils peuvent se montrer si arrogants.
avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 10/11/2013
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le vilain camaléon (texte trouvé sur le oueb)

le Dim 21 Déc - 22:28
Ce côté enfantin énerve aussi pas mal de monde mais ceux qui sont prêts à nous côtoyer apprécient en effet ce côté enfantin, direct, dénué d'arrière pensée...
Sinon, tous les domaines où on trouve des gens passionnés sont digne d'intérêt selon moi. En ce qui me concerne, je ne suis pas fasciné plus que ça par les génies mais par contre j'apprécie les gens vrais sans faux semblants, qui savent rester simple...
avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 28/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le vilain camaléon (texte trouvé sur le oueb)

le Dim 21 Déc - 22:32
Il est vrai que peu nombreux sont ceux qui savent apprecier notre coté enfantin. C'est dommage, on dirait que pour etre un adulte credible,il faut etre sinique et calculateur. La gentillesse, la bienveillance, sont perçues comme des faiblesse, c'est vraiment triste
avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 10/11/2013
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le vilain camaléon (texte trouvé sur le oueb)

le Dim 21 Déc - 22:40
Elle est même perçu comme de l'incompétence.
Oui, il y a beaucoup de cynisme dans le monde du travail et le leitmotiv en est trop souvent "trop bon vraiment trop con".
avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 28/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le vilain camaléon (texte trouvé sur le oueb)

le Dim 21 Déc - 22:45
Oui et c'est quelque chose que je ne comprendrais jamais : on peut etre tout a fait competent et etre depourvu de rouerie. Le fait de n'etre guere ambitieux est egalement perçu comme anormale. Les gens semblent avoir du mal a comprendre que notre priorité n'est pas forcement de grimper toujours plus haut dans l'echelle sociale, mais de seulement etre bien et epanouie.
avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 10/11/2013
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le vilain camaléon (texte trouvé sur le oueb)

le Dim 21 Déc - 23:03
Les plus compétents sont même ceux qui en sont dépourvu mais ça dérange les ambitieux alors ils sont louches.
avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 28/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le vilain camaléon (texte trouvé sur le oueb)

le Dim 21 Déc - 23:07
Eh oui, difficile de comprendre qu'on veuille juste accomplir le mieux possible notre besogne sans arrière pensee carrieriste
Messages : 424
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 24
Localisation : deux-sèvres
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le vilain camaléon (texte trouvé sur le oueb)

le Dim 21 Déc - 23:30
Oui... Bon faut dire qu'ils étaient considérés comme source de savoir et de toute puissance autrefois . Ça a bien changé aujourd'hui ça c'est sur
Messages : 424
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 24
Localisation : deux-sèvres
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le vilain camaléon (texte trouvé sur le oueb)

le Dim 21 Déc - 23:33
Bon j étais restée bloquée sur la première page je n'avais pas vu le reste des messages
avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 28/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le vilain camaléon (texte trouvé sur le oueb)

le Dim 21 Déc - 23:41
On devrait peut etre le rappeler a certains, parfois...
Paradoxalement, c'est a l'epoque ou la medecine etait balbutiante et souvent criminelles que les medecins et les chirurgiens etaient le plus révérés. Aujourd'hui, ils sont competents et efficaces mais la mise en lumiere de sciences plus ardues les ont un peu remis a leur place
avatar
Messages : 229
Date d'inscription : 11/06/2013
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le vilain camaléon (texte trouvé sur le oueb)

le Dim 21 Déc - 23:49
Eh ben les NT en prennent pour leur grade aujourd'hui les p'tit loups... soyez indulgents, autant que vous aimeriez qu'ils le soient.

Je partage votre vision de certains points, j'ai beaucoup de mal aussi avec l'incompétence.
Par contre il y a de petits employés qui ne cherchent pas forcement à gravir les échelons, qui se suffisent de ce qu'ils ont, ont leur petit plaisirs et vivent très bien comme ça. Mais ils ne sont pas des petits génies, ils n'ont pas nécessairement de SA.
C'est certain ils ne soutiendraient pas une conversation sur la physique quantique, il rentrent fatigués, aiment se poser devant la télé et débrancher leur cerveau devant des téléréalités.
Dites vous qu'ils ne comprennent surement pas plus votre intérêt pour l'informatique que vous ne comprenez leur attrait pour la télé...

Je trouve un peu prompt à porter certains jugements, quand d'un autre côté vous leur reprochez à eux d'en porter sur vous.

Pardon de me faire l'avocat du ... je ne sais pas trop en fait, car je ne sais parfois me placer d'un côté ou de l'autre de la barrière.

Je ne suis qu'un humble petit mouton gris Wink
Contenu sponsorisé

Re: Le vilain camaléon (texte trouvé sur le oueb)

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum