Forum de l'Association ASPERGER-AMITIE

Ce forum est dédié aux échanges concernant le syndrome d'Asperger

Derniers sujets
» Mes huit premières heures d'Aspie
Lun 19 Déc - 18:13 par HBF

» l'apprendre à 37 ans. Entre soulagement et ...
Lun 19 Déc - 18:06 par HBF

» hello à tous depuis paris :)
Dim 18 Déc - 18:20 par HBF

» Présentation Anael
Dim 18 Déc - 18:09 par HBF

» Salut tlm :)
Dim 18 Déc - 17:53 par HBF

» Présentation de rooter
Sam 17 Déc - 13:37 par lologm

» mon fils de 16 ans vient juste d'être diagnostiquer asperger
Sam 26 Nov - 1:44 par nifa

» - Sondage - Situation
Mer 23 Nov - 20:25 par HBF

» - Sondage - Alimentation
Mer 23 Nov - 20:15 par HBF

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Présentation Gregovic

Aller à la page : Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

26 Re: Présentation Gregovic le Mer 8 Oct - 9:25

Oui , c'est dur de sentir qu'on n'a pas le contrôle, ça me le faisait beaucoup lorsque j'étais frustré, qu'on me donnais un ordre injustifié, ou plus globalement en situation d'injustice, on m'a beaucoup reproché de dire les choses trop directement et trop clairement, de ne pas "savoir mentir", j'y ai perdu des plumes, et j'ai quitté mon premier emploi en partie à cause de ça.

Ils avaient fini par me clouer dans un bureau au fond du magasin, sans contact direct avec le reste du personnel, ou la clientèle, j'étais l'homme de l'ombre, saqué par la direction parce que j'étais bon mais que je leur mettais le nez dans leur erreurs quand ils en faisaient et que je refusais de porter le chapeau. J'ai toujours beaucoup de mal avec ça, mentir ce n'est pas rendre service.

Avec le temps j'ai mis de l'eau dans mon vin, forcement, sur le plan relationnel cela m'a amené à une sorte de mutisme, pas total, mais je ne prends la parole en public que difficilement et pour des raison bien précises, il faut que je m'y prépare à l'avance, sinon c'est la bafouille assurée. Very Happy, c'est très difficile d'improviser, j'ai du mal à entretenir une conversation en disant des banalités, il y a des gens qui peuvent parler une heure du temps qu'il a fait, fait, ou va faire, moi ça m'ennuie, le temps qu'il fait je le vois bien et quand on me dit des banalités , souvent je ne répond pas, il le ressentent forcement, mais je me dis qu'ils s'habituent.
Ça ne les empêche pas de me traiter de Martien, mais effectivement je crois qu'ils m'ont accepté tel que je suis et me respectent. Je ne crois pas qu'il faille coûte que coûte coller au moule, de toute façons, je n'y arriverai pas, et je ne culpabilise pas pour autant.

J'ai développé, (en contrepartie ?), mon écriture et privilégié les relations par e-mail. Lorsqu'un message me met mal à l'aise, ou m'énerve et j'ai envie de répondre, je m'impose de garder le brouillon plusieurs jours parfois avant de répondre, et je le relis plusieurs fois en essayant de me mettre à la place de celui qui va recevoir le message, d'enlever tout ce qui n'est pas indispensable et qu'il ne reste qu'un contenu constructif et positif.

Par contre, comme tu dis, avoir un entourage de confiance est stabilisant et probablement indispensable, je ne suis pas certain que l'expression soit bien choisie mais c'est un garde-fou, je dis probablement car j'ai la chance d'en avoir toujours eu un, et je ne sais pas comment aurait tourné ma vie si je ne l'avais pas eu, tout porte à croire qu'elle aurait été différente.

Je suis d'un tempérament assez optimiste à tendance naïf, je ne connais pas l'association Asperger Amitié sauf ce forum, qui n'est pas très actif, mais je me dis qu'il doit bien exister des moyen de t'aider soit à apprendre à gérer ces situations qui te mettent en échec, soit à t'apporter un soutient pour les affronter.

Voir le profil de l'utilisateur

27 Re: Présentation Gregovic le Mer 8 Oct - 10:17

J'ai l'impression que les aides sont plus prévues pour des enfants ou des adolescents pas encore insérés que pour des gens comme moi (ou toi) qui l'ont découvert adulte et ont consacré leur majeure partie de leur vie à s'y adapter.
Et qui ont un peu réussi, donc. Au moins assez pour avoir un poste, une vie autonome… Et qui ont quand même, même si ils n'y adhère pas forcément une connaissance approfondie de situations sociales variées auxquelles ils s'adaptent quotidiennement.

Par la force des choses, car les diagnostics concernent surtout des enfants et adolescents.

Je crois que si l'attente du diagnostic est compliquée, c'est qu'elle correspond à l'attente de savoir aussi si on peut se permettre de demander de l'aide, même à l'entourage. Le paradoxe étant que, même si ma présence ici ne le montre pas forcément Very Happy je crois ne m'être jamais aussi peu plaint, énervé, avoir eu du mal à m'organiser et à faire des choses que depuis 9 mois.

Je pense que j'ai de base un tempérament assez "joyeux", mais plus du tout naïf, enfin, c'est fini depuis longtemps ça en tous cas. Je suis pas certain que d'avoir conscience des choses et pouvoir les analyser soit forcément une voie vers la sérénité, même si ça permet une certaine adaptation. Après, avec le recul, je suis content d'avoir eu en face des gens qui se sont peu adaptés sur certains points: si le gimmick de ma mère à base de "tu veux que je fasse les choses à ta place, vraiment, comme un gros bébé? " pour à peu près toute demande "incongrue" (genre accompagner pour faire des trucs à priori "simple", appeler au téléphone) était particulièrement pénible, ça m'a aussi permis très tôt de m'adapter à pas mal de situations, et justement, de pouvoir vivre seul à peu près bien. Mais ça a aussi fait de moi quelqu'un de plus grinçant et se protégeant plus. Ca m'a ouvert vers le monde mais aussi fermé vers les autres.

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum