Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Messages : 4
Date d'inscription : 10/07/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Aspie adulte en cours de diagnostic

le Jeu 10 Juil - 16:02
Bonjour à tous !

Moi c'est Frédéric, 33 ans, vivant dans sa bulle quelque part sur la Côte d'Opale. Je ne suis pas encore diagnostiqué autiste Asperger mais j'ai la conviction de l'être. Je vis plutôt bien ma solitude, je n'ai jamais été dépressif, je suis de nature optimiste et je suis une personne qui sait relativiser. Par contre j'ai longtemps eu un réel manque d'estime de soi, sans doute du à mes échecs professionnels et sentimentaux. Et plus généralement à cause d'une incapacité à établir des rapports authentiques avec les autres. J'ai le sentiment d'avoir passé ma vie à sauver les apparences, alors qu'au fond de moi je me suis toujours senti très seul et désarmé face aux autres. Même les membres de ma famille sont un peu comme des étrangers pour moi.

Il y a encore 1 an et demi de cela, je ne soupçonnais pas du tout être autiste. Je savais à peine ce qu'était réellement l'autisme. Puis je suis tombé sur un article qui m'avait intrigué. Et qui a planté une graine chez moi qui a germé progressivement. Aujourd'hui je n'ai plus beaucoup de doute sur le fait que je sois autiste. Je me reconnais entièrement dans les témoignages de personnes autistes adultes qui ont été diagnostiquées tardivement.

Et ça me fait un bien fou. Ça fait du bien de mieux se connaître, d'avoir une seconde lecture sur sa vie, et de se dire qu'on est pas complètement inutile et que si j'ai des difficultés, c'est parce que je suis autiste, et que ce n'est pas de ma faute. Et que malgré ça j'ai de vraies qualités et un vrai potentiel qui reste largement inexploité. Aujourd'hui je fais le nécessaire pour être diagnostiqué. Si je me suis inscrit sur ce forum aujourd'hui c'est aussi et surtout parce que j'ai l'intention de vous faire un retour sur mon futur "parcours" pour recevoir ce diagnostic. J'ai besoin d'en parler tout simplement.

D'après ce que j'ai pu comprendre, recevoir un diagnostic peut parfois être difficile pour un adulte. Essentiellement parce que ce qui caractérise les aspies par rapport aux autres autistes, c'est précisément leur capacité intellectuelle qui permet de compenser le handicap et de "faire illusion" dans le monde social, ce qui rend les symptômes de l’autisme difficiles à détecter. D'autant plus chez un adulte qui a eu le temps d'apprendre à se comporter comme le veut la norme sociale.

De mon côté j'ai eu mon premier entretien avec un psychiatre pas plus tard que lundi. Je lui ai directement parlé de mes soupçons sur l'autisme. Sa réponse était prévisible : "Ça ne se voit pas !" Je lui ai bien sûr parlé du syndrome d'Asperger en précisant qu'il était tout à fait normal que ça ne se voit pas. Il a acquiescé rapidement. Grosse coïncidence : il a fait sa thèse sur l'autisme et il connaissait bien le syndrome d'Asperger. Tant mieux... même si j'espère qu'il n'a pas une vision faussée du syndrome d'Asperger et qu'il est bien conscient qu'il ne s'agit pas d'un autisme léger mais bien d'un autisme compensé, ce qui n'est pas tout à fait la même la même chose. Son scepticisme était assez visible tout au long de l'entretien, et malgré mon isolement, mon absence de travail et de vie sociale, il a continué de dire "ça ne se voit pas". J'espère qu'il ne faisait que me tester.

Il m'a demandé à plusieurs reprises si j'en souffrais, et je lui ait dit que non, je vivais très bien ma solitude, je n'étais pas dépressif. Simplement la pression sociale fait que j'ai envie d'évoluer, de trouver un travail, d'aller vers les autres. Je l'ai ait dit que pour avancer, j'avais besoin d'avoir la confirmation ou l’infirmation de mes soupçons sur l'autisme. Je lui ai parlé du CRA qui pouvait effectuer des tests et qui permettrait de répondre à cette question. Il m'a alors demandé l'intérêt d'un tel diagnostic puisque de toute façon ça ne se guérit pas. Je lui ai dit que je ne voulais pas guérir, mais uniquement mieux me connaitre. Je sais bien que j'aurai toujours ces difficultés toute ma vie, mais au moins j'aurai des réponses et ça m'aidera grandement à me construire. Il semblait avoir compris et ça a marqué la fin de l'entretien qui n'aura duré que 20 minutes. Je pense qu'il avait besoin de faire quelques recherches de son côté avant de me donner un début de réponse. Je le revois lundi matin, en espérant qu'il soit un peu moins pris au dépourvu et qu'on pourra entrer en profondeur sur mon cas. Je vous en parlerai.

Merci de m'avoir lu et peut-être à bientôt sur ce forum !
Messages : 424
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 24
Localisation : deux-sèvres
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Aspie adulte en cours de diagnostic

le Ven 11 Juil - 5:29
Bienvenue a toi Smile. En effet te voilà parti pour la folle aventure du diagnostic ! Comme tu as l'air de l'avoir compris c'est en général assez long et fatiguant . j'aime ta vision lucide des choses quant au syndrome. Cela prouve une grande maturité et une démarche réfléchie . pour finir : cela m'énerve au plus haut point d'entendre encore de nos jours des gens dire ( surtout ici un psy qui as fait une thèse sur l'autisme !!!) ' ça ne se guérit pas' !!! Mais ce n'est en rien une maladie très cher !! Par contre ta connerie si elle est incurable lui aurais je répondu !
Messages : 4
Date d'inscription : 10/07/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Aspie adulte en cours de diagnostic

le Ven 11 Juil - 18:02
Merci pour l'accueil. Ça ne m'a pas choqué le "ça ne se guérit pas", je pense que c'était simplement une façon de s'assurer que j’étais bien conscient qu'il n'y avait pas de traitement contre les difficultés dues à l'autisme, ce qui est bien une réalité. Pour le moment j'ai tendance à lui faire confiance, il avait l'air sceptique mais pas borné. On verra par la suite.

J'ai vu qu'il y avait une permanence du CRA dans ma ville, dont ça c'est plutôt une bonne chose. Mais j'ignore si je dois faire les démarche seul de mon côté ou avec le psy.
Messages : 424
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 24
Localisation : deux-sèvres
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Aspie adulte en cours de diagnostic

le Ven 11 Juil - 20:09
Je ne saurais te conseiller pour les démarches. Moi j'ai tout fait seule de mon côté mais peut être que ton psy peut écrire une lettre a l'attention du CRA.
Messages : 4
Date d'inscription : 10/07/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Aspie adulte en cours de diagnostic

le Ven 11 Juil - 21:25
Je viens d'apprendre qu'ont observait souvent chez les jeunes autistes un strabisme (divergent ou convergent).

Et là j'ai eu un gros flash. Je viens de me souvenir que j'en avais un quand j'étais petit. J'ai des souvenirs très vague de cette période mais je me souviens très bien que ma mère m'a dit plusieurs fois que mon œil partait de travers quand j'étais petit et que j'ai du aller chez un ophtalmo. Je vais demander à ma mère s'il elle s'en souvient.

Bref plus je me documente sur l'autisme, plus mes derniers doutes s'estompent. Je suis vraiment sûr à 99% aujourd'hui, y a tellement de choses qui collent. Je ne peux pas croire que je me fasse juste des idées.

Pour le CRA, la prochaine permanence est dans 2 mois, donc j'ai encore le temps. Je vais attendre un peu, voir comment ça avance avec le psy. J'ai vraiment hâte d’être lundi. J'ai vraiment besoin de parler de tout ça.
Messages : 424
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 24
Localisation : deux-sèvres
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Aspie adulte en cours de diagnostic

le Sam 12 Juil - 3:12
Oui c'est très long les rendez vous CRA .. Ah je ne savais pas pour le strabisme !!! Depuis gamine j'ai mon oeil gauche qui vire vers mon nez. Impossible de ne pas le voir et pourtant beaucoup de gens me disent que ça fait parti de mon charme.. Assez bizarre
Messages : 4
Date d'inscription : 10/07/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Aspie adulte en cours de diagnostic

le Lun 14 Juil - 16:07
Tu as eu de la chance de tomber sur un psy comme cela. Moi le mien m'a simplement demandé : savez vous rire? j'ai dit "oui", il m'a répondu "alors vous n'etes pas autiste".
J'ai cessé d'aller le voir. Depuis, j'essaye d'avoir un rendez vous aupres du CRA de ma région, mais c'est très difficile à obtenir.
Messages : 5
Date d'inscription : 29/05/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Aspie adulte en cours de diagnostic

le Mer 16 Juil - 14:35
à quoi bon s'enfermer dans une catégorie avec approbation d'un psy? ce que tu es, ce que tu ressens, tu le sais mieux que quiconque.
je comprends le fait de "savoir", mais savoir quoi?
que cherches tu exactement, un nom qui vas te rassurer, ou te catégoriser?
tu es ce que tu deviens, alors que veux-tu devenir, quels sont tes projets?
Messages : 4
Date d'inscription : 10/07/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Aspie adulte en cours de diagnostic

le Ven 18 Juil - 0:28
Bonsoir !

Alors pour répondre à Caro, je n'ai pas plus de chance que toi en fait. J'ai eu mon second entretien avec le psy mardi matin, et j'ai bien vu qu'il ne croyait pas vraiment à mon histoire, même s'il ne me l'a pas dit explicitement. Il n'a pas du tout cherché à creuser, ni à comprendre ce que je ressentais. Au moins il a été honnête, il m'a dit qu'il pouvait rien pour moi. Un diagnostique serait trop subjectif et m’enfermerait d'après lui. Bref, tout ça n'a pas servi à grand chose au final et je suis exactement au même point que toi. Je vais envoyer un mail au CRA.


Et pour répondre à Marco, tu tiens un peu la même propos que mon psy. Mais pour moi parler de catégories ou d’étiquettes ça n'a aucun sens. Je comprend tout simplement pas ta question. J'ai pas du tout le sentiment de m’enfermer. Cette démarche de diagnostic, je la ressens plutôt comme une démarche d'ouverture. J'en ai besoin d'abord pour être sûr, pour enlever les derniers doutes qui subsistent. Pour pouvoir en parler à ma famille. Pour me reconstruire aussi. J'attends un peu ce diagnostic comme une seconde naissance.

On est ce qu'on devient ? Je ne suis pas sûr de comprendre. Ce que je sais c'est que je suis né autiste, je suis autiste, et je resterai autiste toute ma vie. C'est une réalité (en supposant que le diagnostique soit confirmé). Et je ne ressens aucune honte d’être autiste, au contraire je me reconnais entièrement en tant que personne autiste. Et j'entrevois pour la première fois depuis longtemps la possibilité de m'épanouir pleinement. Parmi les autres. Et en tant qu'autistes.

Quand à mes projets j'ai envie de trouver un travail qui me convient. J'envisage de demander la RQTH. Et j'espère trouver une compagne aussi. C'est aussi simple que ça.
Contenu sponsorisé

Re: Aspie adulte en cours de diagnostic

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum