Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Messages : 5
Date d'inscription : 27/07/2013
Voir le profil de l'utilisateur

asperger précarité financière et modernité modèle française

le Jeu 29 Aoû - 11:24
Ma mère m'a dit Daniel, si j'avais de l'argent, je te mettrai dans une école où tu peux apprendre, puis elle se mit à pleurer. C'est à partir de ce moment que j'ai cessé de parler de mes difficultés dans ma vie.

J'ai découvert que des gens ont su réussir leurs études, où faire des formations avec un métier qui leurs permet de vivre et qui ont connu autant d'obstacles que moi.

La société française se construit sur des mensonges, nous sommes restés gaulois/celtes, notre mode de représentations nous dominent par rapport à la réalité, les autres cultures savent très nous manipuler sur notre mode de représentation.

Mais un jour, j'ai dit à un groupe de jésuite à Paris, ce sont les chrétiens catholiques qui nous ont fait plus de tort que les problèmes d'apprentissages sociales. En Alsace, les petits alsaciens ont droit à une instruction religieuse, mes parents avaient appris la modération et l'effort constant.
J'ai fait confiance aux hommes politiques comme Jacques Delors chrétien catholique,
Quand je me suis retrouvé dans la grande précarité et sur le point de devenir SDF, je me retrouvé seul, le milieu catholique sociale avait et a une tendance à ignorer les problèmes futurs,
Maintenant, je m'interroge sur le syndrome d'asperger et ma précarité, je suis fonctionnaire aux impôts et en arrêt en maladie, je parle de suicide positif, je tue les gens qui m'ont bloqués dans ma vie, le stress engendré sera aussi fort, et puis, je me suicide.
Voilà où j'en suis
Hier, je suis allé en consultation hebdomadaire chez mon psychiatre, il est "soul", il s'est désinteressé de mon bilan fait au service de Créteil.
J'ai vue que ceux qui ont réussi avec le syndrôme d'asperger avait des facilités financières, dans mon travail, j'ai l'impression qu'un manque de tact social est très préoccupant, il est nécessaire de voir qu'il y a un lien entre le suicide dans notre direction et le contact humain défaillant.
Mais, j'ai à mon responsable de ressources humaines, si j'avais de l'argent, je me débrouillerai très bien pour acquérir les compétences nécessaires et trouver une activité lucrative.
Mais en France, les français ont un problème qui est facile à comprendre, ils veulent que les autres fassent leurs bonheurs, que le travail consiste à résoudre les problèmes que je refuse de voir,
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum