Rechercher
Résultats par :
Recherche avancée

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Messages : 1
Date d'inscription : 23/02/2013
Voir le profil de l'utilisateur

Un homme de 28 ans en plein questionnement...

le Lun 25 Fév - 22:48
Bonjours,

Récemment, un de mes amis m'a parlé du Syndrome d'Asperger et m'a suggéré d'aller m'informer sur ce sujet.

Je me suis beaucoup informé sur le sujet depuis ces dernières semaines et je commence sérieusement à me demander s'il ne s'agirait pas de la source de mes problèmes depuis si longtemps...

Je suis estomaqué par le nombre de symptômes qui correspondent à ma personnalité.

Certains éléments m'ont frappés plus que d'autres, surtout des comportements que j'avais étant enfant, notamment l'écholalie, tendance à avoir un accent anglophone pour certain mots, je me mordais et me giflais lorsque j'étais très en colère. Je me souviens très bien que j'avais beaucoup de misère à comprendre les instructions que l'on me donnais à l'école... Je ne sais pas s'il y a un lien avec tout ça, mais j'avais une fixation sur le froid; je prenais des bains d'eau glacé et je mettais ma couverture dans le congélateur pour me couvrir avec elle ensuite.

À partir du secondaire, j'ai compris que je n'étais pas comme les autres et les autres l'ont sans doute compris aussi puisque j'ai été victime d'intimidation. Ces années furent les plus difficiles de toute mon existence, bien souvent j'ai contemplé le suicide. À ce moment, j'ai compris qu'il m'était beaucoup plus difficile de me mettre dans la peau des autres et de comprendre leur motivation...

Essentiellement, ce qui me fait croire que je serait Asperger est ma difficulté dans mes échanges sociaux. J'ai beaucoup de difficulté à saisir certain éléments non verbaux dans la communication. Surtout lorsque quelqu'un me taquine, je ne sais jamais de quoi il en retourne. Le sarcasme aussi... souvent lorsque quelqu'un est sarcastique, je peux acquiescer pour finalement me rendre compte que mon interlocuteur n'était pas sérieux. On dit de moi que je suis naïf. Des fois, aussi, il m'arrive des faire des plaisanteries qui sont mal reçues et souvent on dit que je focus trop sur les détails dans une conversation et qu'il m'arrive souvent de sortir du sujet principal. En fait... j'oublie souvent que les gens n'ont pas accès mes connaissances et mes réflexions et j’omets souvent de donner un contexte certains détails.

J'ai beaucoup de difficulté avec les sons, les endroits bruyant, la lumière et toute pollution visuel et auditive en général.

Souvent je me réfugie dans ma tête, particulièrement lorsque quelqu'un hausse le ton ou que l'on me critique sévèrement, mais cela peut arriver à tout moment.

Je démontre beaucoup de maniérisme aussi. Je tourne les poignets, j'ai, dit-on, une démarche étrange...

J'ai, depuis toujours, des intérêts qui prennent tout mon temps libre... ce sont des choses qui occupent constamment mon esprit et mes conversations. Quand j'étais plus il s'agissait des jeux videos (c'Est encore le cas), mais maintenant je parle constamment de psychologie et de philosophie dans toutes les conversations possible et il semblerait que certaines personnes en on marre...

Je n'ai pas, à ma connaissance de problème intellectuel; j'ai un DEC en Science Humaine et j'ai fais quelques sessions à l'université... le problème à l'école, généralement est la discipline (je n'arrive pas à m'organiser dans tous les aspects de ma vie...) et la nécessité de socialiser...

J'ai beaucoup lu de livre sur la synegologie et la communication et franchement je suis devenu bon pour avoir l'air d'être bon en communication, mais j'ai toujours de la misère à garder un contact visuel avec mon interlocuteur.

Aussi, si je parle de tout ceci c'est que je me demande comment faire un diagnostique au public...

Je ne sais pas si je suis aspie, mais
merci tout de même pour votre attention, je me sens très seul avec ce problème.

J'espère trouver des réponses et des solutions à mes problèmes...

avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 15/04/2013
Age : 24
Localisation : Grenoble
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Un homme de 28 ans en plein questionnement...

le Sam 20 Avr - 21:37
Bonjour,
J'ai étais diagnostiquer asperger il n'y a pas longtemps par une neuropsychologue. Je pense que seul un psychiatre ou un neuropsychologue pourrait vous diagnostiquer.
Cordialement,
Messages : 2
Date d'inscription : 09/05/2013
Age : 29
Localisation : Flers
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Un homme de 28 ans en plein questionnement...

le Jeu 9 Mai - 23:55
Bonsoir,
je réponds deux mois après, je viens de m'inscrire! Smile

Je m'appelle Anne-Sophie, j'ai 25ans, j'habite en Basse-Normandie.

Moi aussi sur le site pour pouvoir échanger sur les ressentis, questions et espoirs concernant le syndrome d Asperger et les problèmes d'adaptation en général.

Je trouve ton message bien construit et tu expliques bien ce que tu ressens .

J'ai découvert récemment le syndrome d'Asperger et plus je m'y intéresse, plus je trouve de traits me concernant!! Je le vis bien, parce que ça me rassure, je me dis que tout cela avait une explication, une origine, un sens... Cependant, c'est très dur pour moi actuellement de me rendre compte de toutes mes difficultés, car je parvenais incroyablement bien à les cacher aux autres... et à moi!!!

quand je voyais que quelque chose ne marchait pas, je m'en voulais et surtout je me disais que ça irait mieux le lendemain, que j'essaierai d'une autre manière, etc....
en résumé, moi j'ai surtout du mal à mettre en place mes idées, à oser rendre réel ce que j'imagine. J'ai un besoin vital d'être confortée dans mes capacités, soit quoi je m'écroule....car j'oublie que je suis capable...

Donc je n'ai pas reçue de diagnostic mais je ressens fortement que le syndrome d'Asperger me correspond. J'ai trouvé une psychiatre qui me comprends et avec qui j'ai un dialogue véritablement interactif. en plus, elle me propose des solutions concrètes. je me sens reliée à la réalité.

voilà, j'aimerai beaucoup partagé, surtout avec des personnes de mon age Smile

Au plaisir de te lire.
Anne-So















Messages : 424
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 24
Localisation : deux-sèvres
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Un homme de 28 ans en plein questionnement...

le Jeu 3 Avr - 23:37
J'aime énormément ta façon de parler et tes centres d'intérêts. Je retrouve beaucoup de moi dans ta description . se faire diagnostiquer n'est pas une obligation ...
avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 10/11/2013
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Un homme de 28 ans en plein questionnement...

le Sam 5 Avr - 13:44
Bonjour,

En effet, Antego03 a une très belle prose et c'est très agréable de le lire.

Je me retrouve beaucoup dans sa description, en particulier le décalage avec les autres dans la communication. Oui cela peut très angoissant et pourrir la vie car on se rend compte après coup qu'on a agit de manière inappropriée, surtout au travail où cela peut avoir des conséquences. C'est d'ailleurs, la principale raison pour laquelle je souhaiterais me faire diagnostiquer.

Sinon, je viens de tomber sur cette description du syndrome Asperger que je trouve fort juste :
"Les principales perturbations des sujets atteints touchent la vie sociale, la compréhension et la communication. Ces troubles sont la conséquence d’une anomalie de fonctionnement des centres cérébraux dont la fonction est de rassembler les informations de l’environnement, de les décoder et de réagir de façon adaptée. Le sens des mots, la compréhension et la communication sont affectés. Le sujet ne parvient pas à décoder les messages qui lui arrivent (il paraît submergé par la «cacophonie » de l’environnement), ni à adresser clairement ses propres messages à ceux qui l’entourent. Il est dispersé dans l’espace, déphasé dans le temps, dépassé par les échanges, et sa communication maladroite et hésitante se perd le plus souvent dans des tentatives avortées. Pour être moins dispersé, il se concentre sur les détails ; pour être moins déphasé, il se complaît dans les routines ; ses échecs de communication avec les autres l’amènent à une concentration exclusive sur lui-même, sans pour autant le satisfaire." (d’après G. LELORD).

"Les atteintes peuvent être plus ou moins sévères selon les personnes.
Les patients atteints du syndrome d’Asperger sont étonnants de par leur culture générale et leur intérêt dans un domaine spécifique dans lequel ils excellent.
Le vrai problème : leurs difficultés d’intégration au sein de notre société.
Leurs troubles du comportement par leurs rites, leur résistance au changement et leurs angoisses qui peuvent en découler, leur préoccupation circonscrite à un ou plusieurs centres d’intérêts, leur langage le plus souvent recherché et riche en vocabulaire, leur mémoire … Tout ceci déconcerte. Ce sont des patients excentriques et bizarres." (source: http://www.autisme-france.fr/577_p_25361/le-syndrome-d-asperger.html)

Je ne sais pas si ça peut aider à y voir plus claire, mais pour ma part je m'y retrouve complétement. D'ailleurs, en ce moment, j'enchaîne les maladresses et je sens que je déconcerte beaucoup de personnes.

Sur ce, je vous souhaite tous une bonne continuation dans vos démarches.

A bientôt,  
Nicolas
Messages : 13
Date d'inscription : 23/02/2014
Voir le profil de l'utilisateur

isolement

le Sam 5 Avr - 13:59
AnneSo22 a écrit:Bonsoir,
je réponds deux mois après, je viens de m'inscrire! Smile

Je m'appelle Anne-Sophie, j'ai 25ans, j'habite en Basse-Normandie.

Moi aussi sur le site pour pouvoir échanger sur les ressentis, questions et espoirs concernant le syndrome d Asperger et les problèmes d'adaptation en général.

Je trouve ton message bien construit et tu expliques bien ce que tu ressens .

J'ai découvert récemment le syndrome d'Asperger et plus je m'y intéresse, plus je trouve de traits me concernant!! Je le vis bien, parce que ça me rassure, je me dis que tout cela avait une explication, une origine, un sens... Cependant, c'est très dur pour moi actuellement de me rendre compte de toutes mes difficultés, car je parvenais incroyablement bien à les cacher aux autres... et à moi!!!  

quand je voyais que quelque chose ne marchait pas, je m'en voulais et surtout je me disais que ça irait mieux le lendemain, que j'essaierai d'une autre manière, etc....
en résumé, moi j'ai surtout du mal à mettre en place mes idées, à oser rendre réel ce que j'imagine. J'ai un besoin vital d'être confortée dans mes capacités, soit quoi je m'écroule....car j'oublie que je suis capable...

Donc je n'ai pas reçue de diagnostic mais je ressens fortement que le syndrome d'Asperger me correspond. J'ai trouvé une psychiatre qui me comprends et avec qui j'ai un dialogue véritablement interactif. en plus, elle me propose des solutions concrètes. je me sens reliée à la réalité.

voilà, j'aimerai beaucoup partagé, surtout avec des personnes de mon age Smile

Au plaisir de te lire.
Anne-So


Je souffre également du SA et je me sens complètement isolée, je n'ai pas d'amis et en général les personnes me rejettent et ne comprennent pas. Je souffre en réalité énormément. Merci de partager vos expériences, j'ai 26 ans et suis une fille. Au plaisir.












Messages : 424
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 24
Localisation : deux-sèvres
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Un homme de 28 ans en plein questionnement...

le Sam 5 Avr - 19:50
Nicolas , ce que tu décris n'est qu'une infime partie du syndrome et de son expression. Il y a autant de syndromes que d'asperges Smile si si des asperges. Ça me fait sourire c'est le surnom que l'on me donne. Pour ma part je correspond totalement a ce qui est décrit . on pourrait me comparer a Sheldon dans big bang theory sauf que j'ai pour moi un sens du sarcasme inégalé et une paire de seins aussi ( c'est pour être pour cela que partout ou je vais il y a toujours quelqu'un qui se lie d'amitié avec moi ?) .
avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 10/11/2013
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Un homme de 28 ans en plein questionnement...

le Sam 5 Avr - 20:23
Mashka, c'est claire, ce n'est qu'une infime partie. Comme tu dis chaque asperge est unique en son genre. D'ailleurs, il existe même des pavés de plus 500 pages qui tentent de décrire les différentes sortes d'asperges et leur forme d'expression. Cependant je crois qu'on souffre tous de nos difficultés dans les interactions sociales.
Messages : 424
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 24
Localisation : deux-sèvres
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Un homme de 28 ans en plein questionnement...

le Dim 6 Avr - 18:05
Oui. Mais après il faut avoir la force de caractère qui transformera cette souffrance en force.
avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 10/11/2013
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Un homme de 28 ans en plein questionnement...

le Dim 6 Avr - 21:31
Oui yaka...
Messages : 424
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 24
Localisation : deux-sèvres
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Un homme de 28 ans en plein questionnement...

le Mar 8 Avr - 0:09
yaka moneyé  Laughing 
avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 10/11/2013
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Un homme de 28 ans en plein questionnement...

le Mar 8 Avr - 18:48
Mééééé qu'est ce qu'il faut faire ?
Mééééé qu'est ce qu'on peut faire ?
Wink
Messages : 424
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 24
Localisation : deux-sèvres
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Un homme de 28 ans en plein questionnement...

le Mer 9 Avr - 17:04
Usée, laminée la populace se hisse
On est lourd de cernes mais la foule se glisse
Dans un couloir de métro
Les yeux rivés sur l'aiguille à regarder passer le temps
Qui se faufile comme une anguille
Et ne cesse de te mettre dans le vent..


palapalapapalala

bon ok j'arrête de pourrir le post !  albino 
avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 10/11/2013
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Un homme de 28 ans en plein questionnement...

le Mer 9 Avr - 17:49
Ouai arrête de pourrir le poste d'Antego Wink Il va plus oser revenir sur le forum à cause de toi. 
Après si ça se trouve, il a peut-être trouvé des réponses dans la chanson de tryo. bounce 
Messages : 424
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 24
Localisation : deux-sèvres
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Un homme de 28 ans en plein questionnement...

le Mer 9 Avr - 18:05
Hey non :p !
Si il revient pas je ne m'en tiendrais pas pour responsable ! Après va savoir peut être qu'il trouvera ses réponses dans les paroles ^^ ça m'arrive souvent !
Contenu sponsorisé

Re: Un homme de 28 ans en plein questionnement...

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum