Rechercher
Résultats par :
Recherche avancée

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Admin
Messages : 209
Date d'inscription : 24/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur

Le Monde d'Asperger par Estelle Louckx

le Jeu 17 Mai - 16:20
Les caractéristiques essentielles du Syndrome d’Asperger : Asperger et la vie affective, Asperger et les autres, Asperger et lui-même, la façon de penser d’Asperger, la douleur d’Asperger. Article de Estelle Louckx, publié avec son autorisation.
Introduction :

Comme il m’apparaît que le syndrome d’Asperger a tendance à laisser perplexe pas mal de personnes et que j’en suis moi-même atteinte, je voudrais ici essayer de décrire de maniére non exhaustive notre façon de penser et de nous situer dans le monde. Ce que je livre comme informations dans ce petit article ne fait pas du tout le tour du syndrome (on pourrait écrire des dizaines de livres sur le sujet sans même commencer à y voir clair), et, sans doute, tous les Aspergers n’y retrouveront pas totalement leurs petits, j’essaye juste de donner une vague idée de ce que cela peut impliquer, en partant de moi et des autres Aspergers que j’ai rencontrés. J’espére que ceci permettra de lever, ne fut-ce qu’un tout petit peu, le voile qui occulte le phénomène.



1. Asperger et la vie affective

Asperger n’a pas ou très peu besoin des autres, il ne se raccrochera pas à quelqu’un pour que celui-ci s’occupe de lui. Si l’autre a besoin de partir, il le laissera partir. Il ne comprend pas que l’on puisse avoir besoin de lui au point de faire pression pour qu’il renonce à faire ce qu’il a à faire parce qu’on ne sait pas se passer de lui. Il ne fera jamais, lui, pression sur l’autre pour passer avant le reste parce qu’il ne saurait pas se passer de cet autre. Il respecte le besoin de l’autre et aspire à ce qu’on respecte son besoin à lui.

Asperger n’a pas d’antagonisme. Il ne peut penser en terme d’ennemis. Il croit tout le monde bien intentionné.

Asperger a besoin d’affection mais pas de grandes démonstrations. Il lui suffit de sentir que l’autre a plaisir à être et communiquer avec lui. Il n’a pas besoin d’autres preuves.

Asperger n’a pas le sens de la séduction. Il ne sait pas comment ça fonctionne ni à quoi ça sert. Ou alors il est bien avec l’autre et il le dit, ou alors il n’est pas bien avec l’autre et il le dit aussi. Ce n’est pas compliqué.

Asperger ne comprend pas du tout pourquoi il y a des gens importants et des gens pas importants, pourquoi il y a des vies humaines qui comptent plus que d’autres et qui « méritent » plus de vivre que d’autres. Il ne comprend pas pourquoi ce n’est pas important qu’il y ait des gens qui meurent de faim alors que d’autres ont plus qu’il ne leur faut. Pour lui, tout le monde est très important. Il n’y a pas de hiérarchie dans son esprit. Pour lui, une personne qui a faim est plus importante que les membres de sa famille car eux ont à manger. Il lui accordera plus d’attention. Cela n’a rien à voir avec ses sentiments d’affection. Les gens qu’il aime ne sont pas plus importants que les autres. Il peut avoir plus d’affinité avec certains, mais ne leur accordera pas plus de droits pour autant.
2. Asperger et les autres

Asperger, dans le monde des non asperger, se heurte toujours à des conventions qui servent aux non asperger à cacher leurs sentiments pour ne pas déranger les autres. Ces derniers ne se dévoilent qu’avec leurs intimes. Asperger n’a pas de telles conventions, dans son univers, tous sont intimes et l’on peut se dévoiler avec n’importe qui, car l’on sait que cela ne heurtera personne. C’est normal. Tous les aspergers sont des partenaires et il y a une compréhension innée et une acceptation automatique de l’autre. Pour Asperger, le jugement est quelque chose qui n’a pas de sens.

Quand Asperger fait une critique à quelqu’un, ce n’est pas parce qu’il juge le comportement de l’autre ou parce qu’il est dérangé, ni parce qu’il trouve l’autre mauvais, pour lui il n’y a ni bons ni mauvais, c’est simplement parce qu’il le remarque et qu’il pense que l’autre a envie d’en être conscient pour se corriger. Quand on fait une critique à Asperger, il se dit : « Tiens, je fais ça ! Il faut que je me surveille. » Et il dit merci car il a appris quelque chose sur lui-même.

Il est incompréhensible pour Asperger que les autres soient furieux quand il dit des choses sur eux qui lui paraissent évidentes. Il ne comprend pas pourquoi ils sont vexés. Si c’est vrai, pourquoi se le cacher ? Comment se corriger et se perfectionner si l’on refuse d’accepter ce que l’on est ? Quand il dit quelque chose à quelqu’un, c’est pour aider l’autre à mieux se connaître et à mieux évoluer. Il veut bien faire et la réaction de colére le dépasse. Si on lui dit quelque chose à lui, il ne trouve pas cela blessant, mais utile. Prendre des pincettes, pour lui, n’a aucun intérêt.

Asperger, dans la communication, n’accorde pas d’importance aux états d’esprit, que ce soient les siens propres ou ceux des autres. Il peut les communiquer à titre d’information, mais pour faire comprendre ce dont il a besoin. (Par exemple : il a envie d’avoir la paix). Autrement, son grand plaisir est de communiquer des informations objectives sur ce qu’il connaît et ce qu’il attend des autres, ce sont des informations objectives sur ce qu’ils connaissent. Mais il est généralement très peu intéressé par lui-même, c’est le monde qui l’intéresse. Il ne ressent qu’indifférence pour son propre état d’esprit ou celui des autres du moment qu’il peut communiquer des informations qui lui semblent utiles.

Asperger est incapable d’accorder plus d’attention aux gens dits « importants » (autorités) qu’aux autres, il parlera de la même façon à quelqu’un qui a beaucoup de pouvoir ou à quelqu’un qui n’en a pas du tout. Pour lui, c’est du pareil au même. Tout le monde a le même statut.

Dans le monde d’Asperger, il n’y a pas de plus fort ou de meilleur. C’est une notion qui n’a aucun sens. Tout le monde est différent et personne n’est supérieur à personne. Chacun a ses spécificités et toutes sont complémentaires. Les rapports de force le laissent démuni. Il ne comprend pas la compétition, cela lui semble contre-productif. Il n’y a pas de supérieur ni d’inférieur, juste des complémentarités.

Asperger ne se plie pas aux exigences des autres à partir du moment où ces exigences lui semblent nuisibles, même si sa vie en dépend. Il est incapable de faire du mal à qui que ce soit. Il aime la vie et toutes ces choses passionnantes qui l’entourent et dont il faut comprendre les mécanismes. Il étudie son environnement avec passion, mais sans parti pris.

Transmettre l’information est une nécessité pour Asperger.
3. Asperger et lui-même

Asperger vit dans un monde où il n’y a ni bons ni mauvais. Il n’y a que des gens qui font ce qu’ils ont à faire, qui sont tous différents et qui ont tous quelque chose à apporter. Asperger aime tout le monde et ne juge personne. Il n’a pas de haine, pas de rancúur et pas de jalousie. Il est bien avec lui-même tel qu’il est. Ce qui lui fait mal, c’est le rejet, l’indifférence et les procés d’intention.

Asperger ne considère pas qu’on ait des obligations personnelles envers lui, chacun fait ce qu’il a à faire et le monde tourne tout seul au bénéfice de tous. Il est déconcerté quand quelqu’un lui impose des obligations.

Asperger se moque complètement d’être « reconnu » par la société. Il est lui et cela lui suffit. Dans son monde, il n’y a de jugement ni positif ni négatif. Il n’y a que des gens qui ont tous la même valeur. Il fait ce qu’il doit faire et il est en accord avec lui-même. Il lui est, de même, indifférent d’être considéré comme « anormal ». C’est un « fait » pour lui d’être différent des autres et cela ne le dérange pas. Il se prend comme il est. Il n’a pas de probléme pour assumer sa différence et qu’on le trouve bizarre ne l’émeut pas. Il trouvera plutôt cela intéressant à étudier. Pour lui, de toutes façons, tout le monde est différent.

Parfois, Asperger a besoin d’avoir la paix, car il se passe des choses importantes pour lui dans sa tête. Et alors, il dira aux autres brutalement : « je veux qu’on me foute la paix ». Même si les autres ont besoin de lui parler, il ne fera plus attention à eux et il risque d’être désagréable si on insiste. Il lui est incompréhensible que les autres ne comprennent pas son besoin et qu’ils aient tout le temps besoin de communiquer et de se parler pour dire des choses qui n’ont pas valeur d’information.
4. La façon de penser d’Asperger

Asperger a une réflexion non émotionnelle. Il accumule les faits ou les données. Ses sentiments n’ont rien à voir pour lui avec son analyse, ça n’interfére pas. (Enfin, le moins possible). Si les faits heurtent les sentiments, ce sont les sentiments qu’il met de côté.

Asperger fait toutes sortes de choses, non pas parce qu’elles ont de l’intérêt pour lui, mais car elles doivent être faites pour que le monde tourne et que chacun puisse satisfaire ses besoins, apporter son écot aux autres et s’épanouir et se perfectionner. Pour Asperger, chaque individu est une fin en soi et jamais un moyen d’arriver à ses propres fins.
5. La douleur d’Asperger

Asperger, pour survivre dans un monde non asperger, doit passer son temps à réfréner ses pulsions, envies, pensées, sentiments, parce que leurs exigences l’empêchent de se laisser aller à être lui-même. C’est pour cela qu’il sombre parfois dans la dépression.

Un monde où Asperger ne peut penser qu’ à lui, où il doit n’avoir comme seul but que son intérêt personnel, où il doit tout le temps tricher pour obtenir ce dont il a besoin, où il doit marcher sur les pieds des autres ou leur faire violence et ne pas les respecter est un monde horrible à vivre. Pour lui, l’humanité est un réseau dont chacun est un élément et où l’antagonisme, les intérêts contradictoires n’existent pas.
Conclusion

Asperger n’est pas un handicap en soi, il ne l’est que dans un contexte où il est minoritaire, dans un environnement de gens qui ne le comprennent ni ne l’apprécient et où lui-même ne comprend pas les autres.
Citation de cette page :

Gouillou, Philippe (2004) : ""Le Monde d’Asperger" par Estelle Louckx". (23 déc 2004) Evopsy. Retrieved from http://www.evopsy.com/concepts/concepts-asperger-louckx.htm on 17 May 2012. 1716 words.
avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 10/11/2013
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le Monde d'Asperger par Estelle Louckx

le Lun 29 Déc - 23:37
Merci pour ce partage Miriam. Je me retrouve beaucoup dans cette description, notamment sur la façon de voir le monde.


Dernière édition par kony le Mar 30 Déc - 13:47, édité 1 fois
avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 28/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le Monde d'Asperger par Estelle Louckx

le Mar 30 Déc - 11:02
Bonjour miriam et merci pour ce texte.
Si, pour ma part, je me suis identifiee a certains moments, je suis malgre tout assez perplexe, tant dans la forme que dans le fond. Etre presentee comme une espece d'entité, une race a part, m a mise mal a l'aise (bien que j'imagine que ca n a pas ete voulu). D'autre part, je trouve que c'est là une image assez angelique de ce que nous sommes. Si j'ai effectivement du mal a detecter qu'une personne est "mauvaise", je sais parfaitement qu'il y a des bons et des mechants. Et puis je ne suis pas un robot insensible a qui on peut tout dire sans que cela m'affect, j'apprecie que l'on fasse preuve de tact lorsqu'on a quelque chose a me reprocher, si l'on me heurte cela me blesse, comme tout le monde.
Pour les interets (et là, en l'occurence, l'interet commun) je ne me reconnais guere dans cet facon altruiste de voir nos interets electifs. Si l'interet en question s'avere etre la science, la medecine... ok, cela contribue a l'interet general, mais c'est un hasard! Mes interets electifs ne peuvent en rien, mais alors vraiment rien, etre profitable aux autres et je m'y adonne parce que j'aime ça et pas parce que cela doit etre fait.
Pour moi, etre asperger est un handicap, il y a des choses que j'aime chez moi, et que je considere comme une chance, mais le prix a payer est tellement élevé! Les troubles sensorielles et emotionelles et les surcharges qui vont avec, les difficultes dans la sociabilisation, les episodes depressifs, l'hyper activite cerebrale,et tout ce qui provoque un panique a bord generalise quand l'imprevu s'invite dans mon quotidien! Tout ce que je ne peux pas me permettre de faire car je sais que cela tournera sans arret dans ma tete et m'empechera de trouver le sommeil.
C'est un beau texte, positif et bienveillant, mais, en minimisant ce qui est douloureux, il me semble un peu a cote de ce qu'est reellement le syndrome d'asperger
avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 10/11/2013
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le Monde d'Asperger par Estelle Louckx

le Mar 30 Déc - 13:30
Oui ce texte est angélique et idéaliste. L'auteure a pris le parti d'avoir un à priori positif. Cependant, j'ai trouvé qu'il décrivait avec beaucoup de justesse certaines tendances. Et puis dans le préambule, l'auteure est assez claire :
le syndrome d’Asperger a tendance à laisser perplexe pas mal de personnes... je voudrais ici essayer de décrire de manière non exhaustive notre façon de penser et de nous situer dans le monde... ce petit article ne fait pas du tout le tour du syndrome (on pourrait écrire des dizaines de livres sur le sujet sans même commencer à y voir clair), et, sans doute, tous les Aspergers [ne s'y] retrouveront pas ... j’essaye juste de donner une vague idée de ce que cela peut impliquer, en partant de moi et des autres Aspergers que j’ai rencontrés. J’espére que ceci permettra de lever, ne fut-ce qu’un tout petit peu, le voile qui occulte le phénomène.

Il y a en effet bien des points discutables. Par exemple, certains Asperger peuvent se montrer très égoïstes et centrés sur eux-même. Certains peuvent aussi porter des jugements très durs et hâtifs sur les autres contrairement à ce que dit l'auteure. Ma participation à des groupes d'habileté sociale m'en ont convaincu et puis cela m'arrive aussi. Cependant, je m'y retrouve assez bien sur la façon de considérer les gens, notamment sur le fait de ne pas hiérarchiser les gens et de considérer tout le monde de la même manière. En ce qui concerne l'altruisme, je m'y retrouve aussi, d'ailleurs il m'est déjà arrivé d'héberger des sans-abris... Sur la compétition entre individus, je m'y retrouve encore, et en effet je trouve cela stupide et contre-productif.

Cela dit, c'est vrai que ce texte est assez naïf et plein de bon sentiments. Il donne simplement le point de vue d'une aspie idéaliste.


Dernière édition par kony le Mar 30 Déc - 13:46, édité 2 fois
avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 28/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le Monde d'Asperger par Estelle Louckx

le Mar 30 Déc - 13:44
Exact. Je comprends egalement cette non hierarchisation entre les individus et moi aussi je n'aime pas du tout l'idee que des gens aient faims ou n'aient pas d'abris, mais est-ce parce que cela me touche, que je ressent de la compassion, ou bien est-ce dû au fait que je trouve cela incomprehensible intellectuellement? Je me demande si mon sens de la justice et de la morale (voir mes convictions politiques) ne sont pas dû a la non comprehension d'un systeme basée sur l'indivudualisme et mon impossibilite a comprendre que des gens n'aient pas acces a ce qui me semble normal d'avoir plus qu'a une sincere empathie.
avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 10/11/2013
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le Monde d'Asperger par Estelle Louckx

le Mar 30 Déc - 14:52
Il n'y a pas que l’individualisme croissant de nos sociétés qui est source d'incompréhension, même si ça n'aide pas. Pour moi, l'une des causes majeures de malentendu entre SA et NT est l'importance qu'on accorde aux faits objectifs au détriment des aspects sociaux, alors que chez les NT c'est tout l'inverse, le social prime sur la vérité. Un des intérêts de ce texte selon moi est de mettre en évidence cela.
avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 28/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le Monde d'Asperger par Estelle Louckx

le Mar 30 Déc - 15:11
Oui, sans doute. Peut etre est ce dû au fait que nous sommes nombreux a tout intellectualiser, a defaut d'arriver a comprendre d'instinct, naturellement.
Cela fait de nous des etres logiques mais assez peu sensibles. Ca n'est probablement pas la generalite mais personnellement, cela fait de moi quelqu'un qu'il est difficile d'aimer. Je ne mets pas les gens tres a l'aise... Wink
Messages : 424
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 24
Localisation : deux-sèvres
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le Monde d'Asperger par Estelle Louckx

le Jeu 1 Jan - 23:46
Pourquoi chercher a décrire ce qu'est le SA alors qu'il y a autant de SA que d aspergers ... Je ne comprend pas . Existe il des descriptions de ce qu'est un neurotipyque ?
avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 28/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le Monde d'Asperger par Estelle Louckx

le Ven 2 Jan - 11:18
Hola mashka! Je suis d'accord avec toi.
Il est normal de lister, d'un point de vue clinique, ce qu'est le SA, car c'est un trouble neurologique et pas un trait de personnalité, et donc, de ce fait, de pouvoir le diagnostiquer.
Mais ce qui me gene dans l'article c'est justement que l'on parle de personnalité asperger, d'une sorte de modele type de ce que nous sommes en tant qu'individu, mais, si nous avons des fonctionnements similaires, du fait de notre fonctionnement neurologique, notre personnalite est, comme les autres, basee aussi sur nos experiences, sur notre parcourt.
Alors : oui a une clinique du SA mais : non a la personnalite asperger
Messages : 424
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 24
Localisation : deux-sèvres
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le Monde d'Asperger par Estelle Louckx

le Ven 2 Jan - 12:40
Je suis d'accord avec toi . Les mots sont mal choisit quand elle parle ' de décrire une façon de penser '. Et puis elle a bien le droit de parler de son SA a elle et de la manière dont elle le voit mais quelle n'implique pas les autres ....
Messages : 424
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 24
Localisation : deux-sèvres
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le Monde d'Asperger par Estelle Louckx

le Ven 2 Jan - 12:47
' asperger vis dans un monde de bisounours ou il n'y a ni bon ni mauvais . Tout le monde il est beau et gentil ' hi hi hi laissez moi rire. Y a une majorité de pourris alors arretez de faire croire que tout les aspi sont naifs a ce point. Ou alors le gars il est toujours resté bloqué dans sa caverne et il ne s'est jamais confronté a la put*** de réalité.....
Messages : 424
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 24
Localisation : deux-sèvres
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le Monde d'Asperger par Estelle Louckx

le Ven 2 Jan - 12:51
Et franchement ' asperger ne prend pas mal les critiques car il sait que c'est pour s améliorer ou je ne sais quoi ' pour moi c'est totalement faux. Depuis gamine je m'en prend plein la face sur mes caractéristiques eh bah en aucun cas j'ai pris ça gentiment en me disant ' oh c'est gentil c'est pour m'améliorer ' non non ça fait mal et puis c'est tout . Et je confirme que même un aspi est capable de faire du mal intentionnellement et de blesser les autres . Nous ne sommes pas des anges !!!!
avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 28/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le Monde d'Asperger par Estelle Louckx

le Ven 2 Jan - 12:51
C'est clair! Perso, je ne me considere pas comme quelqu'un de naif, pas besoin d'etre NT pour pouvoir tirer des leçons de mauvaises experiences.
Messages : 424
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 24
Localisation : deux-sèvres
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le Monde d'Asperger par Estelle Louckx

le Ven 2 Jan - 12:53
Quand je lis le texte pour moi ce qui ressort le plus c'est la naïveté et le coté angélique. La réalité est tout autre je pense . Ceci dit je parle en mon nom par rapport a mon SA et je n inclus en aucun cas d'autres aspi
avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 28/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le Monde d'Asperger par Estelle Louckx

le Ven 2 Jan - 13:00
Effectivement, c'est tout de meme davantage notre parcourt qui determine notre personnalite et notre rapport au monde que notre SA. Moi aussi je m'en suis pris plein la tronche enfant et ado et etre la victime preferee de tes camarades ne fait pas de toi quelqu'un de naif!
avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 10/11/2013
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le Monde d'Asperger par Estelle Louckx

le Ven 2 Jan - 13:03
Mais oui, ce texte est clairement une vision bisounours et utopiste du monde.
Je ne suis pas naïf non plus mais dans mes contacts avec les autres, je sais que je peux l'être, du moins dans l'immédiateté qu'induit une conversion. Après coup, je me rend compte de beaucoup de choses et en particulier de ma naïveté.
Je suis aussi très sensible aux critiques, surtout si elles sont injustes et dénotent une mauvaise compréhension de la situation.
Messages : 424
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 24
Localisation : deux-sèvres
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le Monde d'Asperger par Estelle Louckx

le Ven 2 Jan - 13:12
C'est toujours a froid quand on fait l'analyse que l'on se rend compte de beaucoup de choses. Je ne supporte pas la naïveté mais je pense que je le suis un peu malgré tout sur certaines choses. Les critiques j'y fais beaucoup moins attention que dans le passé. Mais je suis d'accord c'est ce qu'on a vécu qui détermine notre personnalité et notre manière de voir les choses.
avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 28/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le Monde d'Asperger par Estelle Louckx

le Ven 2 Jan - 13:15
Moi aussi je suis sensible a la critique, surtout si j'ai l'impression de ne pas etre comprise. Si je peux faire preuve de naivete en ne voyant pas immediatement qu'on se joue de moi, je suis, en revanche, un vrai detecteur d'hostilité.
Messages : 424
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 24
Localisation : deux-sèvres
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le Monde d'Asperger par Estelle Louckx

le Ven 2 Jan - 13:19
Personnellement je fais preuve de naïveté surtout pour l'humour et le second degrés. Et je suis un vrai détecteur de personnes ennuyantes et inintéressantes ^^
avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 28/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le Monde d'Asperger par Estelle Louckx

le Ven 2 Jan - 13:24
J'ai aussi ce probleme avec l'humour : si je ne suis pas en "condition", que j'estime que l'humour n'a pas de raison d'etre dans une conversation, et bien je ne remarquerais pas un trait d'esprit ou une ironie. Elle est peut etre là, la naivete dans les rapports sociaux, on prend au 1er degre ce qui n'est que de l'humour, auquel on ne s'attendais pas.
Messages : 424
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 24
Localisation : deux-sèvres
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le Monde d'Asperger par Estelle Louckx

le Ven 2 Jan - 13:31
Oui je pense aussi que c'est une histoire d'avoir du mal a repérer le second degrés.
avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 10/11/2013
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le Monde d'Asperger par Estelle Louckx

le Ven 2 Jan - 13:52
Pour ma part, je n'ai pas trop de problème avec l'humour et l'ironie. Par contre, j'ai de sérieux soucis avec les personnes ambigües et manipulatrices, je détecte bien quelque chose qui cloche mais cela reste trop flou pour que je puisse y réagir de manière adéquate.
avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 28/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le Monde d'Asperger par Estelle Louckx

le Ven 2 Jan - 14:04
Ca aussi je le comprends, je ne sais jamais comment reagir fasse a une situation ambigue ou tendue, mon seul moyen de defense c'est la fuite ou la crise de colere digne de hulk!
avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 10/11/2013
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le Monde d'Asperger par Estelle Louckx

le Ven 2 Jan - 15:03
Sinon, c'est sur que super pépette est plus convaincante :

avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 28/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le Monde d'Asperger par Estelle Louckx

le Ven 2 Jan - 15:15
Voila un temoignage dans lequel je me retrouve! C'est exactement ça! Merci pour cette video, Nicolas.
Contenu sponsorisé

Re: Le Monde d'Asperger par Estelle Louckx

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum